Le prodige de Bondy, Kylian Mbappé, serait entrain de traverser un passage à vide, une montagne russe en performance qui l’avait fait critiqué le samedi face à la Turquie, en éliminatoires de l’Euro 2020, et adulé le mardi face à Andorre. Mais pour l’entraineur de France, champion du monde, le jeune attaquant ne traverserait qu’une phase normale de son parcours, le meilleur restant à venir.

« Ce n’est pas un robot non plus, il est jeune »

La France s’inclinait 2-0 à l’extérieur face à la Turquie samedi et Mbappe avait eu toutes ses mèches mouillées ; une prestation qui avait déçu et l’attaquant ce serait fait descendre par certaines presses françaises. Cependant, face à Andorre, Mbappe est resté calme et a réagi en ouvrant la marque lors à un étriquage d’Andorre 4-0. Déjà depuis Samedi, l’entraîneur-chef Didier Deschamps avait pris la défense de son jeune prodige et avait déclaré qu’ « En Turquie, Mbappe n’était pas le seul à être mauvais », et ce mardi au cours de la conférence de presse après le match contre la principauté, « il a eu une saison très longue durant laquelle il a été très performant. Il ne l’a pas été samedi (…) ce soir, il a été très performant. Il peut l’être partout ».

Pour l’entraineur de l’Equipe de France, le passage à vide de Mbappé tout en étant excusable, serait en soi un passage obligé ; « ce n’est pas un robot non plus, il est jeune (…) Parfois ça passe, parfois non », et que le jeune porté par les attentes placé en lui s’était lui-même fixé de très hauts objectifs ; serait « Le premier malheureux» de ces passage à vide. Mbappé avait donc, avait conclu l’entraineur, de faire un break, et que les vacances qui commençaient juste après ce match de mardi , ne pouvaient pas mieux tomber pour le joueur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom