Modeste Toboula , l’ex préfet du Littoral a été condamné hier lundi 3 juin à un an de prison ferme dans l’affaire bradage de domaines publics. Son avocat, Me Gustave Anani Kassa, ne digère pas cette sentence prononcée par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme. Pour lui, la Criet a été trop sévère envers son client.

“Il est déçu et je le suis également”

« La décision elle est sévère à mon avis et je crois ne pas être le seul à l’avoir perçue ainsi. Sincèrement j’ai du mal à accepter cette décision mais elle est déjà rendue » a-t-il déclaré au micro de Frissons radio, avant d’ajouter qu’il décidera dans les prochains jours s’il faut relever pourvoi contre ce jugement. Me Kassa a par ailleurs exprimé sa déception et celle de son client à l’annonce de la sentence. « Il est déçu et je le suis également » a-t-il laissé entendre assurant que l’infraction reprochée à son client n’est pas constituée.

Les autres prévenus devraient être relaxés comme les deux qui ont bénéficié de cette décision «  parce que l’infraction n’est pas constituée à mon égard. Je continue de le dire parce que le préalable, si ce préalable était véritablement réglé on n’irait pas à la constitution d’une infraction et dès lors qu’il n’y a pas d’infraction constituée on ne saurait condamner» a-t-il martelé. Sa déception n’empêchera pas Modeste Toboula de prolonger pour 12 mois encore son séjour en prison.

Voir les commentaires

3 Commentaires

  1. Cet avocat a t -il conscience de ce qu’il est en train de se discréditer ganan ganan => perte de clientèle.
    Il va s’en rendre compte

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom