Le dernier incident d’hélicoptère en plein Manhattan, remonte au mois de mars 2018. Ce jour-là, un appareil transportant pas moins de 5 personnes vont s’écraser directement dans l’East River. Seul le pilote réussira à s’en sortir. Hier, si le bilan est moins lourd puisqu’une personne a trouvé la mort, les conditions entourant l’accident d’hélicoptère qui s’est produit sur le toit d’un immeuble, restent très douloureuses.

Loading...

En effet, c’est sur un building la 7e avenue qu’un appareil s’est brutalement posé lundi soir. Très vite, les autorités ont alors cru à un possible attentat. Difficile toutefois d’en savoir plus. En effet, les causes de l’incident n’ont pas été tout de suite connues et une enquête a très vite été lancée. Les autorités américaines étaient alors sur le point, au même titre que celle du NTSB, l’agence fédérale chargée de la sécurité dans les transports. Une information plus tard confirmée par Bill de Blasio, maire de la ville.

La piste terroriste, un temps évoquée

Andrew Cuomo, gouverneur de l’État de New York affirmera pour sa part que l’engin a pris le feu au moment de se poser, ne confirmant toutefois pas les informations selon lesquelles il était interdit de voler à ce moment-là de la journée d’hier, à cause du brouillard trop épais. « Ma première pensée a été : est-ce que c’est un accident ? Est-ce que c’était intentionnel ? En tant que New-Yorkais, après (les attentats) du 11 septembre, on est toujours inquiet », a-t-il notamment déclaré, jetant le trouble sur les circonstances entourant ce drame.

Le 11 septembre, dans toutes les mémoires

Toutefois, il semblerait selon les premières informations que la thèse de l’attentat ait été écartée, celle de l’accident étant privilégiée. L’appareil, un Augsuta A109E n’aurait également transporté qu’une seule personne, à savoir le pilote, qui serait décédé dans l’accident. Les pompiers de New- ork ont également confirmé le décès d’un individu, sans toutefois être en mesure de donner plus d’informations à ce sujet. « On a senti l’impact », a témoigné un certain Nathan Hutton, employé travaillant dans le bâtiment touché. « On a pensé que c’était un tremblement de terre ou quelque chose comme ça. Puis, deux minutes après, les alarmes ont retenti et la sécurité est arrivée : “Prenez tous vos sacs et sortez tout de suite” ».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom