L’hépatite, plus dangereuse que le sida et le paludisme en Afrique. Ce constat lui, émane directement d’une récente étude menée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Chiffres à l’appui, les scientifiques assurant ainsi que, chaque année, ce sont plus de 200.000 personnes qui sont directement impactées par ces maladies.

En 2015, 60 millions de personnes ont été impactées par l’hépatite B, dont plus de 4,8 millions d’enfants de moins de cinq ans. À cela, 10 millions de personnes sont également atteintes de l’hépatite C, notamment à cause de l’insalubrité des infrastructures médicales dans la région. Face à la menace, le gouvernement Zimbabwéen a d’ailleurs décidé de réagir. En collaboration avec l’OMS et divers acteurs, un plan stratégique a été mis en place. D’ici à 2022, le Zimbabwe espère ainsi devenir l’un des pionniers en matière de lutte contre l’hépatite en réussissant à garder sous contrôle l’épidémie.

L’hépatite, plus dangereuse que le sida

Dans les faits, l’hépatite est en passe de s’imposer comme la menace la plus sérieuse au niveau santé. Près de 200,000 personnes décèdent chaque année des suites de complications liées à l’hépatite, soit bien plus qu’en ce qui concerne le virus du sida, la tuberculose et la malaria dont les chiffres sont en constante amélioration. Ce constat a d’ailleurs poussé de nombreuses personnes à militer en faveur de la mise en lace d’un plan d’action visant à inverser la tendance. Aujourd’hui des vaccins à bas prix peuvent être proposés sur le marché, ce qui permettrait la vaccination des plus jeunes et surtout, le contrôle de l’épidémie.

L’Afrique se met en ordre de marche

Certaines nations, comme l’Ouganda ou encore le Rwanda semblent toutefois être assez largement en avance en ce qui concerne la lutte contre la maladie. Kampala vient ainsi de donner le coup d’envoi de sa campagne visant à offrir à ses citoyens des traitements gratuits contre l’hépatite B alors que Kigali offre déjà des traitements gratuits, concernant l’hépatite B et C. Malheureusement, très peu de gouvernements se sont lancés dans ce projet et, aujourd’hui, 28 pays ont mis en place une politique de lutte contre l’hépatite alors qu’ils ne sont que trois à être sur le point de l’avoir pratiquement éradiqué.

Voir les commentaires
Loading...

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom