Moumina Sheriff Sy, ministre Burkinabé de La Défense, a décidé de remettre en question la solidarité africaine en matière de défense. En effet, ce dernier a estimé à la suite d’une visite en Afrique du Sud que l’armée du président Ramaphosa pourrait et devrait aider un pays comme le Burkina Faso en fournissant une aide logistique, matérielle et militaire dans le cadre de la mise en place de sa stratégie anti-terrorisme.

Des dizaines de personnes ont trouvé la mort cette année, suite à des attaques sur des écoles, des représentations du service public ou encore des écoles. Une situation que le Burkina semble avoir énormément de mal à comprendre, d’autant que les prévisions sur le futur du pays ne laissent rien présager de bon, certains allant même jusqu’à estimer que le Burkina aurait pu devenir le nouveau Mali.

Le Burkina ne croit plus en l’Europe

Une situation qui pousse d’ailleurs le ministre Sy à remettre en cause le rôle réel de la France dans cette situation. En effet, l’hexagone est considéré comme étant une nation devant fournir une aide conséquente en matière de financement et d’aide matérielle aux pays membre du G5 Sahel. Toutefois, les résultats semblent être relativement loin des attentes. Pire encore, selon Sy, l’impact de cet apport est proche du néant, les promesses européennes n’ayant pas été tenues. Une situation qui le pousse à penser que le G5 Sahel ne réussira pas dans sa mission.

La France ne joue pas le rôle qu’elle devrait

« Je pense personnellement que le G5 Sahel ne réussira pas parce que nous ne pouvons pas croire les Européens en ce qui concerne la garantie de notre sécurité. » a-t-il ainsi expliqué, ajoutant qu’un pays comme la France, de par son rôle d’ancien colonisateur devrait avoir un impact plus important que quiconque. Il prend ensuite en exemple, celui du Mali qui, sans l’aide et l’apport réel de Paris, n’existerait probablement plus. « Ils ont plus de 4000 militaires dans la région, je suis surpris qu’ils n’aient pas réussi à éradiquer cette menace terroriste ».

Voir les commentaires

10 Commentaires

  1. Pourquoi vouloir confier notre sort aux français ? Soyons sérieux. Ils ont leur propre agenda. C’est le tout sécuritaire de Barkhane qui a fait changer de stratégie aux “djihadistes” et les burkinabè n’ont pas été solidaires des maliens quand tout a commencé. Aujourd’hui ils sont touchés et leurs voisins font la même erreur. Quand la case du voisin brûle . . .

  2. De la part d’un ministre ça fait désordre pour un gouvernement. En tant que ministre de la défense, s’il n’est pas en phase avec les accords politiques ou militaires, il rend sa démission. C’est aussi simple que cela.

    • IL n’a pas le droit de denoncer un accord qui est une pure leurre?
      A quoi servent ces accords politiques et militaires si ce n’est pas pour nous maintenir dans la servitude et la dependance permanente. On nous rouble dans la farine depuis 1960.
      Quand Gbagbo avait demande a la france de mettre en application ces accords militaires Lorsque les rebelles -au passage armes et equipes au Burkina par la France -ont envahi la cote d’ivoire, et Ben la France a dit NIET.
      VOILA les accords lufoques qu’on fait signer aux africains

  3. Che…tu dis vrai…!!

    l’écomog la cédeao sous l’égide du nigeria…nous donne espoir

    vivement…un débarquement au benin…pour nous débarasser…de….666 et ses klébas..

  4. Depuis quand un Pyromane qui joue pompier va jouer entierement son 2e role?il faut etre natif pour pretendre croire que la France a envoyé 4000 soldats pour proteger les ____… Ils sont la pour proteger les interets de la France….reveillez vous!
    L’exemple de la RDC est vivace…une mission de l’ONU dite de paix qui est la depuis 20ans et qui n’a jamais pu creer une paix.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom