La fièvre à virus hémorragique Ebola est réapparue de façon spectaculaire en République Démocratique du Congo et plus particulièrement, dans l’est du pays. Selon les spécialistes de la santé, l’épidémie d’Ebola qui frappe actuellement la RDC est la deuxième plus importante après celle de 2014. Cette année, la RDC, la Sierra Leonne, le Libéria, la Guinée avaient enregistré des milliers de morts.

Loading...
Afin de ralentir la propagation de l’épidémie d’Ebola, le personnel sanitaire congolais, aidé par diverses structures internationales font de leur mieux pour gérer l’épidémie dans l’est de la RDC. Cependant, ces derniers doivent travailler dans des conditions extrêmement difficiles à cause de la situation sécuritaire instable dans l’est du pays et de la méfiance d’une certaine partie de la population locale vis-à-vis du personnel de santé.

Contaminé après un voyage en RDC

Ce mardi, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a annoncé que l’Ouganda, pays voisin de la RDC a enregistré un premier cas de l’épidémie d’Ebola. Sur son compte Twitter, l’OMS indiquera ce qui suit: “Le cas confirmé est celui d’un enfant congolais de cinq ans qui est venu de RDC avec sa famille le 9 juin 2019. L’enfant et sa famille sont entrés dans le pays en passant par le poste-frontière de Bwera et ont cherché à recevoir des soins.” Les autorités sanitaires ougandaises notifieront que c’est lorsque le petit garçon et sa famille sont revenus de funérailles de RDC, qu’il est tombé malade.

Les autorités sanitaires ougandaises, avec le soutien de l’OMS ont envoyé une équipe médicale dans le village du garçonnet pour tenter de retrouver de possibles autres cas de la maladie et prendre en charge les personnes qui auraient pu entrer en contact avec l’enfant contaminé par Ebola.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom