(Photo: Flickr/G. Skidmore/(CC BY-SA 2.0)

Alors que les États-Unis ont annoncé depuis quelques mois leur retrait de l’accord sur le nucléaire iranien, provoquant de fait un regain des tensions entre les deux rivaux, Téhéran a décidé de réagir. En effet, le régime islamique a confirmé son intention de réduire ses engagements pris concernant le contrôle de son programme nucléaire.

Une annonce confirmée par Behrouz Kamalvandi, le porte-parole de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique qui a ainsi assuré que l’Iran dépasserait très probablement la limite fixée par l’accord signé en 2015, concernant ses réserves d’uranium enrichis. « Aujourd’hui, le compte à rebours pour passer au-dessus de 300 kilogrammes pour les réserves d’uranium enrichi a commencé et dans dix jours, c’est-à-dire le 27 juin, nous dépasserons cette limite ». Une annonce qui ne devrait pas aider à améliorer les relations entre Téhéran et Washington.

Une annonce loin d’être surprenante

Cette confirmation elle, est tout sauf une surprise. En effet, le 8 mai dernier, Téhéran avait d’ores et déjà annoncé son intention de s’affranchir des deux engagements pris à l’occasion de la signature de l’accord sur le nucléaire, survenue à Vienne. Pour rappel, ce traité vise à limiter les réserves d’uranium enrichi à 300kg ainsi que les réserves en eau lourde à 130 tonnes. Le message envoyé aux rivaux américains, mais également à la communauté internationale n’a donc absolument rien de bon, notamment dans une période ou chaque acte et chaque mot peut avoir d’importantes répercussions. 

Un accord que l’Iran ne respecte plus

Le traité lui, signé par la Chine, la Russie, les USA, la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne, permettait d’avoir un contrôle global sur la situation nucléaire en Iran, qui cherche à tout prix à se doter de l’arme nucléaire. La décision annoncée de ne plus vouloir respecter les règles imposées tend ainsi à remettre en cause le travail effectué depuis près de quatre années. En effet, en échange du respect de ces règles, l’Iran a pu s’ouvrir au monde, notamment grâce à la levée de certaines des sanctions imposées à son encontre. Trump lui, n’a cessé de dénoncer cet accord, pas assez profond à son goût. Depuis l’annonce du retrait américain, les tensions se font de plus en plus vives.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom