Poursuivie pour inconduite sexuelle sur un mineur, tentative d’agression et outrage public à la pudeur, Brittany Zamora a reconnu ce lundi 10 juin 2019 les faits qui lui sont reprochés. En effet, l’affaire avait fait grand bruit au mois de mars de l’année dernière aux Etats-Unis. La mise en cause avait été interpellée pour avoir eu des relations sexuelles avec un mineur de 13 ans qui était un de ses élèves. Cette professeure mariée et âgée de 27 ans au moment des faits, intervenait au collège Goodyear, en Arizona. Mais elle avait visiblement un goût poussé pour les jeunes verges.

Loading...

Le verdict prévu pour le 12 juillet

Selon les informations qui émanent des sources sécuritaires, tout serait parti de l’alerte qu’a donnée les parents de l’ado suite à des messages qui ont été échangés via le mobile entre l’enseignante et son élève. Ces sms qui n’avaient aucun rapport avec des sujets d’ordre académiques qui devraient exister entre un élève et son enseignante avaient amené les parents à se plaindre à l’administration.

Le petit de 13 ans a confié à la police par la suite que la jeune femme avait l’habitude de lui toucher des parties intimes quand ils se retrouvaient seuls dans son bureau ou ailleurs. « Un jour, elle m’a dit qu’elle voulait me faire une fellation et que mes parties intimes étaient très grosses » avait déclaré le jeune homme.

Comme messages envoyés par la mise en cause et découvert dans le mobile du petit on pouvait lire : « Bébé, j’ai tellement envie de toi, tu es plus sexy tous les jours » ou « Oh bébé, j’aimerais tellement que tu sois avec moi ». Les enquêteurs, après audition des deux amants ont conclu qu’à plusieurs reprises, des relations sexuelles ont eu lieu entre l’enseignante et son élève. En détention depuis mars 2018 dans la prison de Maricopa aux États-Unis, Brittany Zamora sera définitivement fixé sur son sort le 12 juillet prochain.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom