Le gouvernement a entrepris de rendre disponible une base de données des postulants au métier d’enseignant au primaire et au secondaire général. Après la première vague, la chance est donnée aux retardataires de postuler. Pour mettre fin au déficit criard de personnels enseignants dans les établissements au Bénin, le ministère des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle et celui des Enseignements maternels et primaire ont décidé de mettre à la disposition du gouvernement une base de données fiable des aspirants au métier d’enseignant au primaire et au secondaire général à travers un test d’aptitude.

Plusieurs aspirants à la fonction enseignante ont pris part au premier test le 11 mai dernier. Ceux qui n’ont pas pu peuvent le faire. Car, dans un communiqué signé de ministre de l’enseignement secondaire, Mahougnon Kakpo, l’inscription est réouverte et prend fin le 19 juillet prochain. Les postulants doivent s’inscrire au niveau de la direction Départementale des enseignements maternel et primaire ou de la direction départementale des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle de leur choix.

Les concernés et des critères

Selon le communiqué, il n’y a pas une limitation d’âge. De même, les étrangers remplissant les critères et les enseignants à la retraite des deux ordres d’enseignement, valides physiquement et intellectuellement peuvent aussi postuler. Les candidats qui ne sont pas reçus à la première phase du 11 mai dernier sont autorisés à se réinscrire. Pour s’inscrire, il faut avoir un diplôme des Ecoles normales d’instituteurs (ENI) et des Ecoles normales
supérieures (ENS) ou un diplôme de Baccalauréat au moins et candidats au métier d’enseignant au primaire.

Les détenteurs d’une licence dans une discipline enseignée au 1er cycle du secondaire général ou d’une maîtrise ou d’un master 2 dans une discipline enseignée au 2nd cycle du secondaire général peuvent aussi postuler. Les personnes qui sont déjà des agents permanents de l’Etat ou qui sont des agents contractuels de l’Etat ne peuvent pas y prendre part. De même que ceux qui ont déjà pris part à une des évaluations intellectuelles organisées par le MEMP et le MESTFP.

Voir les commentaires
Loading...

1 COMMENTAIRE

  1. Je trouve normale la décision du gouvernement à cause du déficit criard d’enseignants dans les établissements primaires et secondaires .
    À travers ça la réduction du taux des diplômés sans emplois sera remarquée .

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom