Une affaire de bébé séquestré à l’hôpital Aristide Le Dantec de Dakar défraie dernièrement la chronique au Sénégal. Les parents du bébé soutiennent que les autorités de l’hôpital ont retenu ce dernier au sein de la structure sanitaire pour cause de factures non payées. Pour le directeur de l’hôpital, il s’agit surement d’un problème de communication comme c’est souvent le cas entre les accompagnants et les agents de facturation.

Une facture d’un million de francs CFA

Interrogés sur inforewmi.com les parents de l’enfant affirment que l’administration hospitalière leurs a présenté une facture d’un millions de francs CFA pour les soins de traitement de l’enfant prématuré. Selon eux, l’enfant est retenu à la crèche de l’hôpital depuis sa guérison : « ils nous ont dit de payer avant de pouvoir récupéré notre bébé » soutient la grand-mère du bébé qui poursuit que la maman n’est même plus autorisée à allaiter son bébé. Bébé Adji Sow est née deux mois auparavant selon ses parents qui demandent de l’aide afin de pouvoir payer la somme qu’ils doivent à la structure sanitaire.

« L’enfant abandonné» selon le directeur de l’hôpital

C’est dans une interview accordée à Seneweb que le directeur de l’hôpital docteur Babacar Thiadoum a donné sa version des faits. Il soutient que l’enfant n’a pas été séquestré mais retenu pour des raisons médicales. Le docteur Thiandoum poursuit qu’il a même signé des exonérations pour que l’enfant puisse sortir mais que ses parents n’ont pas fait signe de vie depuis plus de 20 jours. « Nous avons même pensé à saisir la police pour un constat d’abandon » déclare le directeur de l’hôpital.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom