Le préfet de l’Ouémé Joachim Apithy ne veut plus voir de Egoun-goun dans la ville de Porto-Novo et dans tout le département, les jours ouvrables. C’est ce qu’il a décidé ce mercredi, à l’issue d’une rencontre avec les dignitaires de ces vaudous masqués. Le bureau ad hoc pour l’administration du culte Egoun-goun dans la ville capitale a donc été instruit aux fins de faire respecter cette injonction.

Quartier libre les week-ends

« A partir de ce soir (mercredi soir) , ce bureau doit nécessairement proscrire toute sortie des Egoun-goun les lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi, sauf cas de force majeure sur toute l’étendue du territoire du département de l’Ouémé » a déclaré Joachim Apithy. Ces vaudous ne pourront sortir que les weekends dorénavant. De plus, toute sortie de Egoun-goun pendant une cérémonie est subordonnée à une autorisation spéciale du maire de la ville, qui associe le commissaire central de Porto-Novo.

Plus de Egoun-goun en ville après 19 heures

L’autre interdit formulé par le préfet est relatif à l’heure de sortie de ces divinités. Joachim Apithy ne « veut plus voir Egoun-goun en ville après 19 heures et sans Mario ». « Le comité doit faire prendre aux responsables des couvents une autorisation signée par la mairie avec ampliation au directeur départemental de la police républicaine (DDPR) » a-t-il réitéré, tout en invitant les dignitaires à être digne de leur fétiche, en brillant par leur discipline.

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. Je valide.
    Il faut mettre fin à ce folklore qui perdure depuis des lustres.
    Mettez-vous au travail. C’est ça qui paie.
    Quand la tradition dépasse l’entendement
    Je passais
    Le Plombier

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom