Dans le cadre de la rencontre entre le ministre de l’intérieur avec les partis politiques au sujet de leur statut juridique, suite à la réunion d’hier au Palais de la Marina, le parti FCBE est programmé pour jeudi prochain selon son porte-parole. Dans un point de presse ce mardi, il a rapporté les réponses du parti au président Talon.

Loading...
«Des instructions ont été données au ministre de l’intérieur –Sacca Lafia, ndlr- pour qu’il reçoive jeudi le parti FCBE pour que FCBE puisse recouvrer son statut juridique pour que le certificat de conformité soit réalisé». C’est ce qu’a rapporté l’ex député Nourénou Atchadé à la faveur d’un point de presse cet après-midi au siège du parti à Cotonou.

A l’occasion, il a informé de ce que cette rencontre de concertation avec le chef de l’Etat était « essentiellement consacrée à la formalisation des statuts juridiques des partis politiques qui ont fait la demande et qui à date non pas encore eu leur récépissé ou leur certificat de conformité».

Rien à corriger pour l’obtention du statut juridique

Aux dires du porte-parole des FCBE, le Président de la République a cherché à savoir les problèmes que chaque parti avait encore à ce sujet. « Pour ce qui concerne FCBE, nous avons expliqué au Chef de l’Etat que nous avons fait tout ce qu’il fallait faire pour avoir notre statut juridique […] mais que à notre grande surprise, le ministère de l’intérieur a gardé sur lui notre récépissé et nous avons été exclus des élections» rapporte-t-il indiquant que le chef de l’Etat dans une rencontre passée a reconnu les efforts des cauris à propos.

Au-delà, le parti a aussi fait savoir au président de la République que sa dernière correspondance pour lever les observations du ministère de l’intérieur date du 22 février 2019. Il souhaite que le chef de l’Etat, garant du respect des lois de la République, fasse prévaloir l’article 22 de la Charte des partis politiques qui indique que deux mois après le dépôt, si le ministère de l’intérieur ne répond pas, le parti est réputé juridiquement existé.

« Nous n’avons rien n’à faire aujourd’hui, rien à corriger, pour l’obtention du statut juridique de notre parti ; nous remarquons que c’était par une volonté politique que FCBE n’a pas pu aller aux élections» ont répondu les FCBE au chef de l’Etat d’après le point de leurs représentants à la rencontre du Palais.

A leurs dires, le ministre de l’intérieur a lui-même reconnu que « FCBE a beaucoup avancé dans ses dossiers ». « Il n’a pas voulu reconnaitre que FCBE a finalisé son dossier ; je crois que c’est politique et c’est stratégique » confie Nourénou Atchadé.

Voir les commentaires

4 Commentaires

  1. ATCHADE fait référence à l’article 22 de la charte des partis je rêve ou quoi on accepte l’application de la charte des partis politique quand ça arrange les FCBE. Politiciens quand ça ment.

  2. Notre ami Atchadé reconnaît de facto l’habileté politique du compétiteur né et de Sacca Lafia qui a roulé ce beau monde dans la farine
    Que croyez-vous ; que vous alliez aux élections ??? Non
    Qui est fou ; le pouvoir ne se ramasse pas par terre .
    On passe aux prochaines élections
    Confirmez-vous maintenant pour les communales et les présidentielles
    Je passais
    Le Plombier

    • Nous sommes là face à une malhonnêteté, une violation des lois de la Républiques; ce n’est pas de l’habileté!!!
      Et c’est sur la base de ces faits vérifiables, que l’élection qui a eu lieu est contraire à notre constitution.

      Donc, il faut reprendre les élections sur la base d’une équité digne d’un pays sérieux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom