Bonne nouvelle pour le Bénin. L’agence de notation américaine Standard & Poor’s a jugé le pays digne de conserver sa note B+ avec la mention stable. Cette évaluation favorable confirme les prévisions de l’agence qui tablait sur une amélioration graduelle de la situation économique et financière du Bénin dans les années à venir. Standard et Poor’s a même relevé les prévisions de croissance du pays sur la période 2018-2021.

Loading...

Un déficit budgétaire en dessous de 4% du PIB entre 2018 et 2020

Elle est de 6,5% en moyenne.Ce sont les gains engrangés à cause de la modernisation et de l’amélioration dans la gestion du port autonome de Cotonou qui vont porter cette croissance de même que les réformes économiques et  les gains de productivité dans le secteur agricole. L’agence de notation américaine est également optimiste en ce qui concerne le déficit budgétaire du pays. Elle pense qu’il sera en dessous de 4% du PIB de 2018 à la fin du mandat du président Talon en 2021.

Une dette qui devrait côtoyer les 50% du PIB

Le Bénin devra cette baisse du déficit budgétaire au réforme au niveau du fisc, à la hausse des recettes publiques à cause d’une forte activité économique et des performances de haut vol dans la filière coton. Outre le déficit budgétaire qui va chuter, la dette aussi devrait côtoyer les 50% du PIB. Ce qui est une performance au vu du niveau de cette dette par rapport au PIB dans les autres pays de l’Uemoa. En effet,  selon l’agence de notation, le plafond communautaire est de 70% dans l’espace UEMOA.

Voir les commentaires

7 Commentaires

  1. Ce n’est pas pour la première fois que le Bénin connait un taux de croissance de plus de 6%.

    Mais c’est pour la première fois que nous assistons à une situation sociale aussi désespérée à l’ère du renouveau démocratique, et sous fond d’une crise politique et même institutionnelle exacerbée.

    La croissance vise quoi????
    Faire plaisir aux institutions capitalistes qui se frottent les mains parce qu’ils font de bonnes affaires à travers un endettement irréfléchi du gouvernement TALON, et font de la publicité mensongère sur l’état réel de l’économie béninoise.

    La croissance à mon avis vise à permettre aux entreprises d’avoir des commandes, alors que toutes les entreprises au Bénin sont à terre, à part celles de Patrice TALON.

    C’est ça le développement????

    Tout ça aura une fin.

  2. Gombo a raison de parler d’enfumage!
    Voilà une prévision de croissance que si elle se réalise, n’inversera pas la courbe de la pauvreté, du chômage endémique des jeunes et de tous les maux dont souffre au quotidien la grande majorité des Béninois.
    Cette pseudo-croissance au forcep, bâtie sur une montage de dette, ne fait qu’hypothéquer davantage l’avenir. Et c’est cela le plus triste. Mais bien évidemment, ceci dépasse les klébés…

  3. Le Bénin est donc le 6e (ou 5e) de la CEDEAO en matière de croissance. Il n’y a là selon moi ni raison de chanter, ni de perdre espoir.

    quel prix payé ? Celui d’une politique ultra libérale (licenciements, ) de laquelle même les pays riches ne sortent pas indemnes (tensions politiques, pauvreté, stabilité de l’emploi).

    Il ne faut pas se leurrer, ces chiffres ne sont que rattrapage. Et au Bénin, ils n’ont pas d’effets sur la vie des affaires du plus grand nombre… L’emploi et la pauvreté.

    Plus de richesse a été tirée du pays, sans influence sur l’assiette de la plupart des béninois et sur leurs conditions de vie. Et pour ça, nul n’est besoin d’avoir son CEPE pour s’en rendre compte, quand vient l’heure du repas.

  4. De l’enfumage !
    Rappelons que dans son discours sur l’etat de la nation le 31/12/18, le president annoncait 6,8 pour 2018 et 7% pour 2019…
    Maintenant on se fait les gorges chaudes pou r 6.5 esperes…
    50% de taux d’endettement, c’est 50% de plus qu’au debut du mandat de la rupture…Que fait on de cette montagne de dettes laissee a nos enfants..
    Pas d’ecoles, ni d’hopiteaux…
    On paie les ministres Tchigan et on fait du goudron dans leur quartiers…
    Notation B?
    En anglais cette note est reservee aux junk bonds ou obligations poubelles…pas vraiment de quoi jubiler…

    • De l’enfumage ????
      Parce que ce sont des chiffres du gouvernement Béninois ????
      Toi Gombo avec ton Brevet des collèges arrête de te ridiculiser ici pour ce que tu ne maitrises point.
      Je passais
      Le Plombier

  5. Après dix années de désordre économique sous notre Docteur en micro-économie ; le jeune talentueux Wadagni redonne espoir à notre économie.
    Ce travail titanesque sous l’impulsion du président Talon portera ses fruits dans deux ans.
    Nos populations récolteront le fruit ; certainement.
    C’est le début du commencement du triomphe de Talon pour la poursuite du redressement pendant 12 ans.
    Je passais
    Le Plombier

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom