Entre la République Islamique d’Iran et les Etats-Unis, la tension ne baisse pas. Dans un contexte où les relations diplomatiques entre les deux pays sont presque interrompues, la première autorité de l’Iran prévient une fois encore l’actuel locataire de la Maison blanche. Hassan Rohani indique que si un autre appareil de l’armée américaine violait ses frontières, il devra simplement subir le sort qui a été réservé au RQ-4A Global Hawk, l’avion espion qui survolait les eaux internationales selon la version officielle de Washington. Cette déclaration intervient alors qu’il y a une confusion autour de l’abattage des drones iraniens.

Loading...

L’Iran invite les USA à montrer les drones abattus…

L’armée américaine indique en effet être sûr d’avoir abattu deux drones appartenant à l’armée iranienne. « Nous sommes sûrs d’avoir détruit un drone, il est possible que nous en ayons détruit un second » a notamment déclaré le général Kenneth McKenzie dans un entretien accordé à CBS sans pour autant brandir les preuves de ses allégations. Téhéran pour sa part s’inscrit en faux et assure n’avoir aucune information faisant état d’une telle perte dans son matériel.

Les autorités iraniennes invitent plutôt celles américaines à prouver l’abattage des appareils évoqués. « Si quelqu’un prétend avoir abattu notre drone, montrez-le. Aucun drone de la République islamique d’Iran n’a été abattu. »a déclaré mercredi 24 juillet le ministre iranien de la Défense, Amir Hatami.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom