Ce jeudi, à la City University de New York, le candidat favori de la liste des démocrates pour les présidentielles de 2020, Joe Biden,  dévoilait sa plate-forme de politique étrangère. Dans un discours de près d’une heure prononcé d’horloge. L’ancien vice-président promettait de rétablir l’ordre d’avant l’ère Trump ; des changements climatique au terrorisme en passant par la prolifération nucléaire.

Pour Biden, rien à retenir de l’ère Trump

« Le monde voit le président Donald, pour ce qu’il est: sincère, mal informé et impulsif. Parfois corrompu. Dangereusement incompétent et incapable, à mon avis, de leadership mondial et de leadership national », déclarait le candidat démocrate à New York ce jeudi ; dénonçant le président Trump comme un affront aux valeurs américaines, et un recul de la démocratie mondiale. Un état de chose que lui s’engageait à rétablir en organisant dans les 100 premiers de sa présidence, un «  sommet mondial sur les valeurs démocratiques ».

Et pas seulement, pour Biden, le dédain de Trump pour les défis  climatiques auxquels le monde confrontés serait une erreur à corriger. Car selon lui, les USA, doivent de toute urgence adopter une ambition plus grande à l’échelle épique pour relever le défi que représente ce défi, par la mobilisation de tous les talents et de « l’innovation américaine sans égale ». Car Transformer cette menace en une opportunité serait une occasion de revitaliser le secteur énergétique américain et partant la croissance dans l’ensemble de l’économie ; « Nous pouvons amener l’Amérique à devenir la superpuissance mondiale de l’énergie propre ».

Voir les commentaires
Loading...

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom