Sabi Sira Korogoné continue de pester contre les responsables de l’opposition qui se sont rendus à la présidence hier lundi. Dans un post publié sur sa page Facebook, il estime que ceux-ci, sont allés « valider (la) parodie » du président Talon.

“Vous venez d’entacher votre crédibilité aux yeux de nos compatriotes”

« Malheureusement, vous êtes allés valider sa parodie. Rassurez-vous le tir sera corrigé et pour vous qui êtes allés, vous venez d’entacher votre crédibilité aux yeux de nos compatriotes, des compatriotes en deuil, des compatriotes qui ont leurs parents sans assistance dans les prisons, ceux-là qui ont leurs parents en exil, ces millions de jeunes et femmes qui ont mis leur confiance en nous afin que l’on les représente dignement » a-t-il écrit. L’opposant aurait souhaité que les partis politiques ne cèdent pas aux sirènes du dialogue dans « ces circonstances ». « On avait juste qu’à élargir les concertations au niveau de toutes les forces de la résistance et ensemble prendre une décision » estime t-il.

Ce qu’il fallait faire

La seule décision objective à prendre était de boycotter la rencontre et d’attirer l’attention de la communauté nationale et internationale sur le fait que les conditions d’une assise n’étaient pas réunies, réitère-t-il. Ensuite, il fallait donner de la valeur à la médiation du Clergé en faisant comprendre à Talon qu’aucune autre médiation “ne nous rassure” en dehors de celle menée par les évêques.

En procédant ainsi, le président de la République aura deux choix, estime M Korogoné. « Soit il se soumet au clergé et on ira à ces négociations sur des bases solides ou soit il s’y oppose et confirme sa posture d’homme qui n’aime pas la paix ». C’est de son point de vue, ce que “le peuple béninois meurtri” attendait de ces responsables politiques.

Voir les commentaires

7 Commentaires

  1. Korogoné a raison.
    Le Président poursuit son plan de démentalement de la démocratie béninoise. Et dans ce plan, il y a des simulacres de rencontres avec l’opposition pour soi-disant dialoguer mais en réalité endormir son monde et continuer son oeuvre. Avec lui, il n’y a qu’une seule alternative: le rapport de force.

    L’opposition semble n’avoir rien appris de l’issue des dernières élections législatives. Elle a relaché la pression alors qu’il s’agit de la maintenir, l’intensifier pour obtenir une dissolution de cette assemblée de crétins.

  2. Le peuple Béninois meurtri ???? Sacré Korogoné ; ce repris de justice.
    Voilà un taulard qui parle au nom du peuple.
    Un djingbin de Nikki qui n’ose même plus se hasarder dans sa ville parce que vomi par ses parents.
    Tchrous !!!!!
    Je passais
    Le Plombier

    • Mr Korogoné n’est pas un repris de justice comme vous le dites, il a été un prisonnier d’opinion.

      Peut être C’est quelque chose d’un peu difficile à comprendre pour un esprit comme vous.

      Mais, moi je comprends bien Korogoné, qu’il soit patient, son sacrifice n’est pas vain. Face à un dictateur, il faut faire preuve l’habileté pour l’avoir. Patrice Talon finira par tomber. Et justice sera faite.

      • @SONAGNON
        Mais toi après ton séjour à la maison d’arrêt de la santé , dans quelle catégorie pouvons nous te classer honnêtement? Je te rappelle que c’était pour acte de grivèlerie et trafic de stupéfiants et viol sur mineures en série
        Dis nous sincèrement devant les Hommes..

    • Héééé Joeleplombier, toi même qui parle là, tu es sorti de la MACA d’abidjan il y a 5 ans. Puis tu pris la route du Niger , puis en passant par la Libye et par la méditerranée tu as débarqué en Espagne. Aujourd’hui tu as pu avoir un papier temporaire en France , mais comme tu es tjs possédé par Tètèkpan…tu t’es pris une sacrée taule pour trafic de drogue et agression .
      Tu es sorti de la prison de St Denis il y a 6 mois, .. après accord entre **** tu .touches allocation familiale pour tes 15 enfants que tu as eu en 2 ans …
      Es-tu un ancien ou un récent taulard? tu dis quoi?
      Je reviens et je passerai

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom