Cela fera bientôt plus d’un an que la Chine et les États-Unis se livrent une bataille sans merci sur le plan commercial. Les deux superpuissances mondiales ont mis en place l’un contre l’autre des tarifs douaniers exorbitants qui ont plongé les marchés boursiers internationaux dans le doute. Le géant chinois des télécommunications Huawei est pris en plein milieu de ce conflit commercial.

Tout a commencé il y a quelques mois, lorsqu’une dirigeante importante du groupe Huawei fut arrêtée au Canada sous la demande des Etats-Unis. Washington soupçonnait la dirigeante d’espionnage industriel et de violation des lois commerciales en vigueur. Par la suite, il y a eu une réaction en chaîne où Pékin a riposté aux sanctions américaines. L’administration Trump a décidé d’interdire l’accès au marché américain à plusieurs groupes chinois dont Huawei.

Ramaphosa choisit son camp

Les entreprises américaines ont également été sommé de ne plus traiter affaire avec Huawei. Vendredi dernier, lors du premier sommet sud-africain sur l’économie numérique à Johannesburg, le président de la nation arc-en-ciel, Cyril Ramaphosa a tenu à apporter son soutien à la Chine qui oppose une résistance aux USA dans l’un des conflits commerciaux les plus importants de ces dernières années. Ramaphosa s’est attardé sur le cas d’Huawei.

Huawei incontournable dans le monde de la technologie

Selon le président sud-africain, l’entreprise chinoise des télécommunications est victime de son succès et du protectionnisme accrût des USA. Cyril Ramaphosa a affirmé que l’industrie mondiale du numérique a besoin de l’expertise d’Huawei notamment dans le domaine de la 5G . L’ancien compagnon de lutte de Nelson Mandela a rappelé le rôle clé que joue Huawei dans l’économie sud-africaine et espère que la guerre commerciale entre l’empire du milieu et les etats-Unis prendra fin bientôt. ” Nous soutenons une entreprise qui va amener notre pays et le monde entier vers de meilleures technologies, et c’est la 5G.” Dira Cyril Ramaphosa

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom