Des éléments de la police républicaine du Bénin

Quinze personnes sont tombées dans les mailles d’Interpol Bénin-Nigéria. Elles sont des membres présumés d’un réseau international de vol de voitures . C’est le porte-parole de la police républicaine Pascal Odéloui qui a donné l’information hier jeudi au cours d’un point de presse à Cotonou.

Selon le contrôleur général de police, le patron du réseau réceptionne les véhicules volés au Nigéria. Ses comparses récupèrent le butin et s’arrangent pour lui trouver une immatriculation frauduleuse. Ils sont aidés dans cette opération par un complice au sein des agents de la Société des Plaques et Accessoires (SPA).

La manœuvre leur permet d’échapper à l’Agence nationale des transports terrestres et à la douane d’Interpol. Une fois les traces des véhicules volés totalement brouillées, le réseau procède à leur vente au Bénin et dans les pays de la sous-région comme le Mali et le Burkina Faso.

Vigilance dans l’achat des véhicules d’occasion

A en croire Pascal Odéloui, les personnes arrêtées seront présentées au Procureur de la République du tribunal de Cotonou. Il a invité la population «  à plus de vigilance dans l’achat des véhicules occasionnels ». Il lui conseille de se rapprocher des services de police notamment le BCN-Interpol Cotonou aux fins de vérifications nécessaires.

Il faut dire qu’en plus des suspects arrêtés, Interpol Bénin-Nigéria a aussi mis la main sur vingt-trois cartouches de calibres 12 mm, un pistolet de fabrication artisanale, trois paires de plaques d’immatriculation, treize différents cachets, douze livrets de bord et cinq voitures.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom