Homme d’affaires et milliardaire, Ross Perot, aurait fait fortune dans l’électronique avec une entreprise de traitement de données créée en 1962 et l’informatique avec un partenariat avec Steve Jobs. Mais sa véritable notoriété, il l’a devra à ses deux campagnes pour les présidentielles en 1992 et 1996. Ce mardi, âgé de 89 ans , l’homme politique passait l’arme à gauche , entouré des siens à Dallas.

Loading...

Perot le patriote…

« Le Texas et l’Amérique ont perdu un puissant patriote. Ross Perot incarnait l’esprit d’entreprise et le credo américain(…) Il a consacré de façon désintéressée son temps et ses ressources à aider les autres membres de notre communauté, de notre pays et du monde entier » tel fut en substance le message de condoléances de George H.W Bush, 41 ème président des USA et candidat malheureux contre Bill Clinton aux présidentielles de 1992. Une campagne, rondement menée par le candidat Perot, qui selon les observateurs aurait été l’une des courses ‘’indépendantes’’ les plus réussies du XXe siècle, remportant près de 20% des suffrages exprimés. Pour beaucoup, Bush, républicain et issu du Texas lui également devrait sa défaite à Perot et non à Clinton.

Perot l’anti conformiste…

C’est que l’homme quoique, quelque peu narcissique, avait des convictions parfois taxés de ‘’conspirationniste’’, mais somme toute originales. Et M. Perot aurait été l’un des premiers candidats de l’ère moderne à tenter de transmettre son message politique directement au public américain, en utilisant le paysage médiatique grandissant, une stratégie gagnante pour le candidat Trump en 2016. Une émission télé grand public.

Sa dernière émission s’était intitulée «Plumes de poulet, voodoo profond et rêve américain», diffusée pendant deux jours avant le jour du scrutin ; elle attaquait directement le candidat démocrate d’alors Bill Clinton. Perot a fait valoir que la plupart des emplois créés par Clinton alors Gouverneur de l’Arkansas étaient dans le secteur de la volaille, et avertissait les téléspectateurs que ; «Si nous décidons d’utiliser ce niveau de capacité de création d’affaires à l’échelle nationale… nous allons tous élever des poulets pour gagner notre vie».

Et près d’un quart de siècle en avance, Ross Perot aurait révélé sur l’électorat américain, une vérité que Donald Trump exploiterait ; une grande partie des électeurs se sentaient lésés par les politiques économiques trop libérales et mondiales, menacés par le changement démographique et attirés par un outsider excentrique qui promettait de renverser le statu quo.

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. George H.W. Bush, 41e président des États-Unis, ne peut pas avoir écrit un message de condoléances puisqu’il est décédé en novembre 2019, il s’agit sans doute de son fils George W. Bush, 43e président des États-Unis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom