Aux États-Unis, la mort d’un jeune adolescent de 17 ans seulement, a provoqué l’émoi. En effet, alors qu’il se trouvait en banlieue de la ville de Phoenix, Arizona, Elijah Al-Amin a été assassiné par Michael Adams, 27 ans. Les raisons de ce meurtre elles, sont assez difficiles à cerner, Adams assurant qu’il s’en était pris à l’adolescent car il écoutait du rap.

Loading...

Sur les réseaux sociaux, l’annonce de cette disparition a provoqué une véritable vague de tristesse. Membres de sa famille, amis, proches, inconnus, même le candidat à l’investiture démocrate Cory Booker s’est exprimé sur Twitter. En outre, une cérémonie a eu lieu au Centre communautaire islamique de Tempe, juste avant que l’adolescent, qui allait fêter ses 18 ans dans deux semaines, ne se fasse inhumer. Enfin, sur les lieux du crime, un petit monument commémoratif à base de bougies, de fleurs et de photos a été érigé.

Les réseaux sociaux se mobilisent

Arrêté sur place, Michael Adams lui, a été inculpé pour meurtre au premier degré. Un chef d’inculpation passible de la peine de prison à vie, voire même de la peine de mort. Le procès lui, débutera le 15 juillet prochain et sera forcément très suivi. Il faut dire que, depuis le début, cette histoire laisse sans voix. Arrêté par les forces de l’ordre, avec un couteau de poche et du sang sur lui, Adams a assuré s’être senti agressé par la pauvre victime.

Elijah Al-Amin, assassiné pour du rap

Problème, les deux hommes ne se sont pas adressé la parole. En effet, la raison pour laquelle Michael Adams se serait senti en danger, serait liée à la musique qu’écoutait le jeune Elijah, à savoir du rap. En vie au moment où les secours l’ont récupéré, le jeune homme rendra finalement son dernier souffle quelques instants après être arrivé à l’hôpital. La défense elle, affirme avec vigueur qu’Adams est malade, atteint d’une maladie mentale. Incapable de prendre soin de lui-même, ce dernier est sorti une première fois de prison quelques jours avant le meurtre, le 2 juillet.

Du côté de la justice, cette version ne passe pas vraiment. En effet, le suspect numéro un de cette affaire n’a jamais été désigné comme étant malade, atteint d’une grave maladie. Selon certaines voix, ce crime serait en fait un crime haineux, basé sur la couleur de peau du jeune Elijah. Ce sera à la justice américaine de trancher, et ce, en temps voulu.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom