(Le président Louis Vlavonou fait le ménage). Depuis hier, c’est le branle-bas dans le rang des responsables en poste à l’Assemblée nationale. Plus d’une vingtaine de nominations enregistrées dans l’administration parlementaire. C’est les informations recueillies des sources proches de l’institution parlementaire. En effet, depuis l’installation du bureau de la huitième législature, le président Louis Vlavonou peinait à procéder à des nominations au sein de l’administration parlementaire.

Loading...

Depuis hier c’est chose faite. Plusieurs responsables de l’administration parlementaire devraient désormais faire leur valise. Au nombre de ceux-ci, il y a le secrétaire général administratif ( Sga), Thomas Dassi qui est remplacé par Mariano Ogoutolou. Ce dernier selon nos sources était le responsable des transcripteurs à l’Assemblée nationale. Outre le Sga, son adjointe également a fait ses valises. Au nombre de ses départs, figurent entre autres, le directeur de la questure ( DQ), le protocole du président de l’Assemblée nationale, le protocole de l’Assemblée nationale.

L’actuel Chef de la cellule de communication (CCOM), Fiacre Vidjingninou, est nommé directeur par intérim de la Capan ( Cellule d’analyse des politiques de l’Assemblée nationale) cumulativement avec ses fonctions actuelles. D’autres nominations ont été enregistrées dans plusieurs services de l’administration parlementaire et à l’Unaceb (Unité d’analyses, du contrôle et de l’exécution du budget). Selon des sources proches de l’Assemblée nationale, d’autres nominations sont attendues dans les prochains jours au sein du cabinet du président de l’Assemblée nationale.

Voir les commentaires

5 Commentaires

  1. Tout ça est nul et non avenu depuis le 15 mai 2019 le Benin est sans parlement. Tous les actes poses n’engagent pas la nation. Ceux qui connaissent les ordres de recettes savent ce que ça veut dire même dans 20 ou 30 ans ils vont rembourser

  2. Je me demande toujours pourquoi certains citoyens ne comprennent pas que lorsque de nouveaux responsables s’installent, ils doivent s’entourer de leurs hommes de confiance pour travailler.
    Dans plusieurs pays, les gens n’attendent pas qu’on les ‘saute’, mais ils démissionnent automatiquement lorsque ceux qui les ont nommés partent.
    Au Bénin, on reste, on raconte des histoires aux nouveaux chefs sur ses anciens patrons, pour se maintenir au poste, et quand tout cela ne marche pas et qu’on est enfin viré, on est mécontent et on commence à dire: ‘nous allons voir comment ça va finir’.
    Il faut vraiment que les Béninois changent de mentalité et commencent à comprendre que toute responsabilité est éphémère, et que ce n’est pas éphémère seulement pour les autres, mais pour tout le monde.
    Seul, le travail bien fait, pendant que vous êtes en poste, fait votre honneur et celui de votre famille.

    • “comprendre que toute responsabilité est éphémère…pour tout le monde.” @Coovy, Tu en as parlé avec les mecs du pouvoir ?

      \\\\///
      (@_@)

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom