Après l’évaluation diagnostique des enseignants reversés à partir de 2008 du samedi dernier, le comité de suivi des évaluations s’est réuni hier lundi au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour faire le point et fixer la date de la session de remplacement.

Les enseignants qui ne se sont pas soumis à l’évaluation diagnostique du samedi dernier et qui ont des raisons valables composent le samedi 7 septembre 2019. Ainsi en a décidé le comité de suivi des évaluations en sa réunion d’hier. Une réunion qui a eu lieu sous la présidence des trois ministres de l’enseignement. Au cours de cette réunion, la question de la session de remplacement a été largement évoquée. La partie syndicale du comité, pour une grande majorité a plaidé pour la prise en compte des collègues pour la session de remplacement quel que soit le motif de leur absence. Mais, certains ont soutenu que la rigueur de la loi doit prévaloir. La seule porte de sortie réside dans la présentation du certificat médical dûment signé par un médecin agréé par l’État. Cependant, les membres du gouvernement ont promis présenté la situation à qui de droit.

Plus de 70% de taux de participation

Un point du déroulement des évaluations a été fait par chaque délégation de supervision départementale. Le point fait état de 70% de taux de participation (75,24% selon le directeur de l’office du baccalauréat Alphonse da Silva). Pour rappel, la partie technique de cette évaluation a été confiée à la Direction de l’office du baccalauréat (DOB). Des questions liées aux autres étapes de la supervision ont été aussi évoquées de même que les problèmes liés aux différentes épreuves notamment l’épreuve de la mathématique du primaire et celle de la maternelle. Les ministres ont promis que les barèmes de correction vont en tenir compte.  

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom