Depuis quelques jours, le gouvernement a décidé de soumettre les enseignants du primaire et du secondaire à une évaluation afin de tirer ceux qui sont aptes pour la fonction enseignante.  Les réactions des différentes couches sociales continuent. Et demain, une conférence publique sera organisée par la Convention patriotique des forces de gauche (CPFG) sur le sujet.

Loading...

La Convention patriotique des forces de gauche (CPFG) n’entend pas se taire face à la décision du régime Talon d’évaluer les enseignants des enseignements primaire et secondaire surtout les reversés pour le compte de 2008. Elle organisé demain jeudi une conférence publique qui va être animée par le professeur Philippe Noudjènoumè, président de ladite Convention.

Cette conférence publique a pour thème «Le problème dit de l’évaluation des enseignants et la question de l’Ecole au service du développement du Bénin». Toutes les couches sociales y sont invitées. Elle va permettre à la CPFG de faire savoir sa position sur le sujet. Pour rappel, le gouvernement estime que cette évaluation va permettre d’améliorer les performances du système éducatif. Et pour l’heure le boycott massif de cette évaluation semble être le mot d’ordre des enseignants.  

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. Je ne comprends pas cette façon de faire la politique de monsieur Koudjenoumin.
    Chaque instant que le gouvernement en action de développement decide; Monsieur Noudjenoumin organise une conférence publique et avale la couleuvre quelques jours plus tard.
    Dans le jargon des pratiques politiciennes ; on nomme ça politique spectacle
    Mon cher aîné Noudjenoumin ; qui dans ça rapidement.
    Même en Chine qui n’est que populaire de nom, communisme est mort enterré depuis longtemps
    Je passais
    Le Plombier

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom