La Confédération Syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb) est toujours campée sur sa position en ce  qui l’évaluation des enseignants Ace 2008. Contrairement aux six autres syndicats qui ont invité les enseignants à aller passer le test samedi prochain, le Sg de cette confédération appelle plutôt au boycott. Selon Nagnini Kassa Mampo, les engagements pris par les autorités gouvernementales sont loin d’être ce qu’ils semblent être.

Loading...

Les 18 045 enseignants Ace appelés à composer pour l’évaluation diagnostique du samedi 24 août prochain devraient simplement rester chez eux et boycotter la composition.  C’est l’avis du secrétaire générale de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Bénin (Cstb), Nagnini kassa Mampo. Dans un audio qu’il a partagé, il affirme que cette évaluation a été simplement concoctée par le gouvernement pour licencier abusivement les contractuels enseignants reversés en 2008. « Vous avez suivi les ministres des enseignements primaire et secondaire qui ont montré à travers déjà leur développement qu’ils veulent licencier puisqu’ils connaissent déjà, avant le test d’évaluation, que le groupe B qui va échouer est le plus grand groupe. Cela veut dire que les dés sont jetés », a déclaré Nagnini Kassa Mampo se demandant comment avant un test, on peut savoir que le grand nombre ne passera point.

Ape oui, mais retraité sans pension

Dans son audio, le secrétaire général de la Cstb s’est aussi penché sur les promesses de l’exécutif en direction de ces enseignants.  Pour lui, ces engagements ne sont que des leurres et celui promettant aux premiers admis au test de devenir des Agents Permanents de l’Etat (Ape), l’est encore plus. A l’endroit des enseignants Ace qui jubilent à l’idée de devenir Ape, Nagnini Kassa Mampo explique qu’il suffisait que l’Etat prenne un décret pour réviser le décret 2007-337 du 24 juin 2008 pour les reverser comme Ape, si c’est vraiment ce qu’il voulait, car poursuit-il , un agent contractuel de l’Etat qui a signé un contrat à durer indéterminé normalement est un Agent permanent de l’Etat  et mieux ceux-ci disposent de diplômes professionnels. « Jusque-là c’est ce qui se faisait. Les contractuels qui avaient des diplômes professionnels et qui n’ont aucun problème, n’ont pas de problème d’âge deviennent Agents permanents de l’Etat. C’est ceux qui normalement ont des problèmes d’âge qui peuvent être contractuels jusqu’à la retraite. Et je parle là en tant que 1er vice-président du comité paritaire de la fonction publique par lequel passent les projets de décrets, projets de lois concernant la vie des agents de l’Etat », a souligné Nagnini Kassa Mampo.

Mais le sg de la Cstb ne s’arrête pas là.  Selon lui, même devenus Ape dans ces conditions, les enseignants concernés auront encore des soucis à se faire. « Si aujourd’hui un contractuel devient Ace, comment les gens ont l’habitude de gérer sa carrière ? L’Etat ne considère que le tiers du temps passé en tant que contractuel de l’Etat c’est-à-dire que si vous avez fait 12 ans, au lieu de considérer les 12 ans comme ancienneté, l’Etat ne prendra que 4 ans comme ancienneté. Et s’il vous restait 3 ans pour aller à la retraite à cause de la limite d’âge, vous attendiez 3 ans pour avoir 15 ans et avoir une retraite proportionnelle, maintenant si vous devenez Ape, vous n’aurez que 7 ans. Vous serez retraité sans pension. C’est ça que le gouvernement n’explique pas. Non seulement, il ne veut pas vous payer vos arriérés de salaires qu’il vous doit mais il veut vous chasser de la fonction publique. Que vous partiez de là sans situation», a laissé entendre le sg de la Cstb. Nagnini Kassa Mampo est également contre la formation modulaire annoncée pour repêcher les recalés du premier test.

« Comment est-ce qu’on peut dire que sur la base d’un test, d’une ou de deux disciplines que quelqu’un a échoué et qu’on le met en formation modulaire pour 9 mois. C’est une injure. », s’est offusqué le Sg. Pour Nagnini Kassa Mampo, la seule solution pour sauver les milliers d’emplois est le boycott.  « Si vous ne boycottez pas, vous aurez contribué à la destruction de votre emploi. Vous aurez contribué à la destruction de l’école qui d’ailleurs veut être privatisé», avertit-il.

Voir les commentaires

3 Commentaires

  1. Force à toi cher Kassa Il y a une justice divine ils ont tout fait pour t’ecarter du Conseil économique alors que ton syndicat reste le plus représentatif et de loin .laisse les mange Mille de la rupture longue vie a toi et l’avenir nous enseignera. Que les enseignants prennent leur respinsabilite

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom