C’est l’un des grands absents de la liste des 23 écureuils publiée récemment par Michel Dussuyer. Emmanuel Imorou qui est pourtant crédité du bonne Can en Egypte avec le Bénin, ne jouera  pas les matchs amicaux contre la Côte d’Ivoire et l’Algérie en septembre prochain.

Loading...
Son absence s’explique par sa situation actuelle très compliquée. En effet, l’écureuil est au chômage. Son ancien club, le Stade Malherbe de Caen l’a laissé libre après la fin de son contrat de cinq ans. Dans un entretien accordé au site Actu.fr, le joueur parle de sa nouvelle vie de chômeur mais rassure que ce ne sont pas les propositions venant d’autres clubs qui ont manqué.

“C’est un bon club qui me proposait un bon contrat, que je n’aurais certainement pas en France”

« J’ai eu quelques offres. Certaines sont arrivées trop tôt et je n’étais pas prêt à faire un si gros effort financier ou a à partir dans ces conditions. Plus récemment, je suis allé à Athènes au club d’Atromitos qui a fini quatrième de la saison dernière et qui fait des barrages de l’Europa League. C’est un bon club qui me proposait un bon contrat, que je n’aurais certainement pas en France » informe-t-il. Le projet était cohérent, poursuit le défenseur qui avoue n’avoir « pas eu le bon ressenti ». Ce qui l’a amené à décliner l’offre.

« J’ai refusé. Je n’ai pas envie de signer le premier contrat qui va se présenter » explique-t-il. Emmanuel Imorou préfère donc prendre encore son temps pour réfléchir comme il le faut, puisqu’il n’est pas à l’abri du besoin.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom