Un policier français en faction - Photo : Radio-Canada/Yves Herman / Reuters

Une affaire peu commune, mais qui fait grand bruit. En effet, c’est près de La Rochelle, en Charente, qu’une sexagénaire, accompagnée de son fils, a été attaquée à la machette par une jeune femme entrée par effraction quelques minutes auparavant. Aujourd’hui, la victime est toujours hospitalisée, son état étant qualifié comme critique par les autorités médicales.

C’est à Saint-Cybardeaux, dans son corps de ferme, que se trouvait la femme en compagnie de son fils. En début d’après-midi, les deux se rendent compte qu’une personne est entrée par effraction. Très vite, la situation va alors dégénérer au point que l’assaillante commence à s’en prendre à la sexagénaire. Elle lui assènera alors un violent coup au niveau de la tête à l’aide d’une machette avant de s’enfuir.

Une agression d’une rare violence

Le fils de la victime, qui dans l’histoire a eu deux doigts sectionnés a toutefois réussi à se saisir d’une arme à feu de faible puissance, viser et tirer sur l’assaillante, au niveau des jambes. Quelques minutes après qu’un appel à la gendarmerie ait été passé, les forces de l’ordre interviendront et retrouveront assez facilement l’individu en fuite.

Une enquête en cours

Le pronostic vital de la sexagénaire est toujours engagé, un témoin parlant d’un corps « lacéré de partout ». Une enquête a été lancée et devrait permettre de définir les raisons d’une telle agression. Pour l’heure, aucune piste ne semble être écartée.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom