La Princesse Marthä Louise est au cœur de la polémique au Norvège. Son idylle avec son chaman de compagnon et l’usage qu’elle fait de son titre de princesse pour soutenir les conférences spirituelles à but commercial de ce dernier font jaser à Oslo. Dernièrement elle est apparue aux bras de son amoureux à Marbella en Espagne pour le 10e Starlite Gala, une soirée caritative à laquelle était conviées des stars et personnalités.

Loading...

Au bras de son chaman préféré

La princesse est apparue au bras de son fiancé américain Durek Verrett, guide spirituel et guérisseur de stars. Le chaman californien qui soutient de façon inconditionnelle sa fiancée dans ses déboires princiers, avait posté sur sa page Instagram une vidéo pour signaler sa présence au Festival Starlite où sa dulcinée devrait être honorée : « Je suis en route pour le Starlite Gala afin de soutenir ma petite amie qui va recevoir un prix spécial pour ses activités philanthropiques dans le monde entier. Cette soirée va être un événement merveilleux et je suis très heureux d’y participer. »

Marthä Louise, princesse hautement encadrée

Mais peu de temps avant de s’envoler pour l’Espagne, la princesse de Norvège avait eu une rencontre houleuse avec ses parents, le roi Harald V et la reine Sonja. Une rencontre autour de l’utilisation par la princesse de son titre princier pour promouvoir les conférences spirituelles de son compagnon chaman. Ce qui est considéré au Norvège comme un abus. L’utilisation de son titre de princesse devra désormais être encadrée. C’est ce qui ressort de ce post Instagram de la princesse qui fait son mea culpa et se résout à limiter l’usage de son titre aux représentations officielles : « Il y a eu de nombreuses discussions et polémiques ces derniers temps autour de l’utilisation de mon titre royal dans un contexte commercial. Utiliser l’appellation ‘princesse’ dans le cadre de ma tournée spirituelle était une erreur de jugement (…) Les discussions que j’ai eues avec mes parents ont été très sérieuses (…) et nous sommes parvenus à la conclusion que je n’utiliserai le titre de princesse que lorsque je représenterai la Maison royale, lors de missions officielles en Norvège ou à l’étranger (…) il existera une distinction claire entre mes activités commerciales et mon rôle en tant que représentante de la Maison royale. ». Dorénavant, l’amalgame n’est plus permise et il faudra distinguer la princesse Marthä Louise de Norvège et la citoyenne norvégienne Marthä Louise.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom