R. Kelly au tribunal. Ph : E. Jason Wambsgans / Chicago Tribune

Kelly, 52 ans, en juillet dernier, alors qu’il comparaissait devant un tribunal fédéral à Brooklyn pour l’une des quatre affaires pénales dans laquelle il serait mis en cause, et plaidait non coupable pour des chefs de viols, séquestration et violences sexuelles ; se voyait refuser pour la seconde fois s demande de libération sous caution. Depuis, le chanteur toujours en détention, aurait décidé de sortir la grande artillerie en s’agrégeant les services de Tom Mesereau.

A la recherche d’un faiseur de miracles ?

Ce mercredi, la star écrouée du R&B, aurait reçu en prison à, Chicago, Tom Mesereau, pour selon des proches, discuter avec l’avocat des modalités pour que la star du barreau, spécialiste en droit pénal, puisse rejoindre son équipe d’avocat-défenseur. L’avocat de 69 ans n’avait pu plus tôt se joindre à la bataille du chanteur, parce que déjà engagé dans un autre procès  à Houston.

Le fait est que, Mesereau, ne serait pas un avocat ordinaire ; Mesereau était l’avocat principal du procès pénal de Michael Jackson en 2005 dans le comté de Santa Barbara. ‘’MJ’’ avait été inculpé de quatre chefs, allant de celui de maltraitance de mineure à celui  de pédophilie en passant par une tentative d’enlèvements. Mais Tom Mesereau, après 32 heures et 7 jours de délibération, réussissait à faire déclarer Jackson non coupable de tous les chefs d’accusation.

L’avocat aurait également compté parmi ses clients, le boxeur Mike Tyson, l’acteur Robert Blake et le magnat du rap Suge Knight, c’est dire si l’avocat de Los Angeles avait l’expérience du monde du show-business. Mais la principale interrogation de la participation de Mesereau, serait de savoir comment le rappeur conterait le rémunérer, lui qui luttait déjà pour régler ses pensions alimentaires.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom