Ph : ATTA KENARE / AFP

La République Islamique d’Iran ne compte visiblement pas courber l’échine face à la salve de sanctions prononcée par les Etats-Unis. Les autorités de ce pays du Moyen Orient veulent contourner les sanctions draconiennes rétablies par Washington contre les secteurs pétrolier et financier iraniens. Selon les mesures qu’elles envisagent, la dépendance du pays aux revenus du pétrole sera réduite à zéro. L’annonce de cette disposition a été faite ce lundi 12 août 2019 par Mohammad-Bagher Nobakht, chargé du plan et de l’organisation du budget au sein du gouvernement iranien. Cette option a été en effet adoptée lors d’une rencontre dont le but est d’élaborer la structure du budget iranien pour le compte de l’année prochaine.  

Réduire la dépendance des revenus pétroliers

« Vu ces temps durs de sanctions, nous serons privés d’importantes ressources budgétaires. Il est, par conséquent, nécessaire de s’assurer que les réformes de la structure du budget de l’année prochaine est en mesure de réduire à zéro la dépendance des revenus pétroliers. » fait notamment remarquer Mohammad-Bagher Nobakht, chargé du plan et de l’organisation du budget au sein du gouvernement iranien. Notons que les relations entre les Etats-Unis et l’Iran sont à leurs plus bas niveau depuis que Donald Trump a remis en cause les accords sur le nucléaire iranien. Les sanctions économiques ont affaibli l’économie de Téhéran et engendré un effondrement de ses exportations de pétrole. Ces sanctions ont également engendré une escalade des tensions dans la région.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom