Des centaines de milliers de personnes à Hong Kong sont descendues dans les rues depuis le début du mois de juin, motivées par l’opposition à un projet de loi qui permettrait d’extrader des personnes de Hong Kong vers la Chine continentale. Des manifestations qui auraient rapidement évoluées en un mouvement appelant à l’autonomie complète de la ‘’région administrative spéciale’’ chinoise. Une crise majeure pour laquelle le président américain Donald Trump se proposait de rencontrer son homologue chinois pour l’aider à y voir plus clair.

Loading...

« Et si on se rencontrait personnellement ? »

Le président Donald Trump a suggéré mercredi dernier à travers un tweet une “réunion personnelle” avec le président chinois Xi Jinping au sujet de la crise de Hong Kong, alors même que les investisseurs restaient inquiets des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, et de la stagnation des pourparlers entre les deux puissances. « Je connais très bien le président chinois Xi. C’est un grand dirigeant qui a le respect de son peuple. C’est aussi un homme efficace dans les affaires délicates », ajoutant néanmoins, « si on se rencontrait personnellement ? »

Mardi déjà, les États-Unis avaient annoncé qu’ils reporteraient les nouveaux tarifs douaniers sur certains biens de consommation fabriqués en Chine au mois de décembre au lieu de les appliquer en septembre comme prévu à l’origine. Mais Donald Trump de préciser que la conclusion d’un accord commercial avec les États-Unis serait corréler au fait que la Chine réponde “humainement” aux manifestations à Hong Kong ; « Bien sûr, la Chine veut conclure un accord. Laissez-les travailler humainement avec Hong Kong d’abord! » publiait –il en substance.

Des tweets de Trump qui interviennent alors que les informations du déploiement par la Chine d’un grand nombre de paramilitaires près de la frontière de Hong Kong, se faisaient plus précises.

Cependant si, les autorités chinoises n’avaient toujours pas répondu de manière spécifique à l’appel de Trump en vue de l’organisation d’une réunion devant inclure les affaires de Hong Kong dans le cadre des négociations commerciales ; pour la presse chinoise; « Les politiciens américains encouragent clairement les actes criminels commis dans la métropole chinoise et s’ingèrent dans les affaires intérieures de la Chine ».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom