La région de l’Arctique, visée par la Russie. En effet, le président Poutine a confirmé avoir déployé toute une batterie de systèmes de défense anti-aérienne S-400, dans l’archipel de Nouvelle-Zemble. Cette région, stratégique, est de plus en plus sollicitée par le Kremlin qui y voit un bon moyen de tester et développer ses technologies, tout en renforçant sa présence dans cette partie du globe.

Situé entre les mars de Barents et de Kara, le petit archipel de Nouvelle-Zemble se trouve dans le prolongement de l’Oural. Région ciblée par la Russie, cet archipel a ainsi vu le système de défense S-400 y être déployé. « Le passage aux nouveaux S-400 accroît significativement la zone de contrôle de l’espace aérien dans l’Arctique » a ainsi confirmé la Flotte du Nord dans un message transmis aux agences russes.

L’Arctique et ses avantages

Disposant en arctique de plusieurs bases modernes ainsi que d’aérodromes, la Russie se dote ainsi d’un nouvel élément de défense. Il faut dire que la région est très convoitée. En effet, Moscou espère y établir à moyen terme l’une des plus grandes routes reliant le continent asiatique au continent européen. À cela, s’ajoutent les réserves d’hydrocarbures ainsi que de nouvelles routes maritimes rendues navigables grâce à la fonte des glaces.

La Russie a de nombreux projets

Le géant russe du gaz, Novatek a par ailleurs confirmé avoir réussi la traversée de ces eaux en 16 jours seulement, soit environ moitié moins que ce qui se fait par le canal de Suez. Un lieu isolé qui présente donc de nombreux intérêts, d’autant que sur place, la Russie y a lancé sa première centrale nucléaire flottante, censée accroître la rapidité avec laquelle la région se développe.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom