La Cour constitutionnelle revient sur les élections législatives du 28 avril 2019 au Bénin pour, cette fois-ci, une évaluation de sa gestion. C’est à travers un séminaire qu’elle organise depuis ce matin à Dassa-Zoumè et qui réunit d’autres institutions et acteurs impliqués dans les élections en République du Bénin.

Du 25 au 27 septembre 2019 se déroule à Dassa-Zoumè un séminaire sur l’évaluation de la gestion des élections législatives du 28 avril 2019. Elle est organisée par la Cour constitutionnelle, informe la cellule de presse de l’institution. Des membres de la Commission électorale nationale autonome (Cena), de la Cour suprême, de l’Ant, du ministère  de la justice, des assistants juridiques travaillant à la Cour constitutionnelle, sont également présents à cette rencontre, précise la cellule de presse de la haute juridiction.

Bénin :« La Cour constitutionnelle entre Rupture et continuité »,un colloque s’ouvre autour de la problématique 

Ces législatives de certificat de conformité

Les législatives 2019 ont laissé un triste bilan suites aux violences postélectorales soldées par des morts, des blessés et des dégâts matériels. Elles sont qualifiées d’élections d’exclusion parce que seuls deux partis de la mouvance présidentielle ont été autorisés à y prendre part. La Cour constitutionnelle y a joué un rôle capital avec le fameux certificat de conformité inventé. Du coup, le parlement béninois est désormais constitué à 100% de députés soutenant le régime en place.

Voir les commentaires

6 Commentaires

  1. Il n’ont qu a évaluer les morts c’est tout ce qu’on retient de cette farce. Et ils répondront devant les juridictions eux ou leur progéniture il n’y a rien a faire dame Amoussou et les autres se rappeleront a leur souvenirs pour l’éternité

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom