Le parti Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) a bel et bien reçu son récépissé provisoire. L’information mentionnée dans un courrier du ministre de l’intérieur qui circule depuis quelques heures sur les réseaux sociaux nous a été confirmée ce matin par un des destinataires.«En application des dispositions des articles 16 et suivant de la loi n°2018-23 du 17 septembre 2018 portant charte des partis politiques en République du Bénin, je vous délivre le récépissé provisoire que vous trouverez ci-joint», lit-on dans une correspondance du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia, à trois membres fondateurs du parti Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe). Elle date du 17 septembre 2019.

Joint au téléphone ce samedi 20 septembre 2019 par notre rédaction, l’un des destinataires, Théophile Yarou, confirme l’avoir reçue. Premier secrétaire exécutif national adjoint du parti, il confirme que le parti Fcbe a bel et bien ce récépissé provisoire qui lui donne désormais une existence légale au regard de cette loi suscitée.

Le sacrifice au nom de la paix

D’après le courrier, le parti a transi au ministre de l’intérieur son dossier de déclaration administratif de constitution le 12 septembre dernier. C’est un nouveau dossier après la notification de non délivrance avant les législatives du 28 avril 2019. A la rencontre avec le ministre Sacca Lafia après celle du palais de la Marina en juillet dernier, il leur a été demandé certaines modifications dont le retrait des instances du parti, tous ceux qui ont des dossiers avec la justice.

Éléonore Yayi : présentée comme FCBE, le parti parle de mensonge et tacle le régime Talon

Une délégation du parti est allée rencontrée à nouveau le ministre de l’intérieur il y a quelques semaines. Le parti qui entre temps dénonçait ces conditions a dû s’y conformer. Ceci, au nom de la paix, à en croire Théophile Yarou. Les anciens ministres Valentin Djènontin et Komi Koutché ne sont plus respectivement secrétaire exécutif national et deuxième secrétaire exécutif national adjoint des Fcbe. Paul Hounkpè est désormais le secrétaire exécutif national. Selon le Premier secrétaire exécutif national adjoint, cela ne change rien au fonctionnement normal du parti. Il précise également que ces anciens responsables ne sont pas exclus du parti.

Voir les commentaires

6 Commentaires

  1. Face aux derniers développements qui ressemblent plutôt à une manoeuvre du pouvoir de diviser les FCBE, je retire mes mots.
    Tant que ce n’est pas une décision consensuelle de la direction du Parti, aucun démocratie digne du nom ne peut approuver ce qui se passe.

    Nous sommes à l’écoute pour mieux apprécier la situation.

  2. Je félicite les dirigeants des FCBE pour les choix difficiles opérés. Face à Patrice Talon ce n’est ni la loi ni la légalité. Mais la ruse comme il le fait.
    Si jamais vous voulez opposer les valeurs démocratiques et le droit à ceux qui refusent d’y adhérer comment pourra t on avancer???
    Alors qu’il faut avancer.
    L’objectif pour l’opposition doit consister à prendre les 4 grandes villes du Bénin à savoir: Porto Nono, Cotonou Calavi et Parakou.
    Pour cela, l’USL doit faire les sacrifices nécessaires pour aller aux élections municipales en attendant les présidentielles qui permettront de donner le coup de grâce à cette politique de honte nationale.

  3. Le parti FCBE n’est pas un patrimoine de Théophile yarou .Comment es qu’un certificat de cette envergure n’atterrit pas au instances du parti,et c’est c’est un membre de ce parti qui vienne annoncer l’obtention d’un tel document sans que le porte parole Atchadé lui déclare qu’il l’a su dans les réseaux socaux.
    Qu’elle confusion ? IL faut que les gens soient responsables de leurs actes

  4. Nous les fcbe nous ne voulons pas entendre diviser ce grand parti .lutons essemble au tour de ce grand abre. mobilisons nos militants pour la lutte ki serra une reussite

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom