Au Bénin, le dialogue parent-enfant n’est pas encore une réalité dans la majorité des foyers. Dans ses initiatives face à cela, l’Association béninoise pour la promotion de la famille (Abpf) a fait organiser un débat autour du sujet vendredi dernier. C’est une émission qui sera diffusée sur plusieurs médias.

Plusieurs responsables de différentes structures traitant du sujet, enseignants, jeunes et professionnels des médias chargés des questions de santé se sont retrouvés à la maison des médias Thomas Mègnassan de Cotonou dans l’après-midi du vendredi 6 septembre 2019. C’est avec l’Association béninoise pour la promotion de la famille (Abpf).

Des témoignages des jeunes surtout, il ressort que le dialogue entre parent et enfant reste encore moins admis dans plusieurs ménages. Certains jeunes parlent de « parents très réservés » sur ces questions. «On est vraiment en arrière sur ce sujet ; la plupart des parents ne le font pas », confirme Virginie Ahodékon, responsable de l’Ong Evf (environnement vie et famille).

Ist, grossesses précoces et décès pour absence de dialogue

C’est une situation qui est à la base de beaucoup de problèmes au niveau de la jeunesse. Entre autres, les IST, les grossesses précoces, les avortements, les décès, la déscolarisation, etc. Le nom que donnent les panélistes de ce débat à tout ceci, c’est « l’ignorance ».

Ils ont tous relevé la nécessité d’informer les enfants, et ce, à partir de la maison. « si les parents ne le font pas, l’environnement et les réseaux sociaux le feront à leur place, et ce ne sera pas les résultats escomptés », avertit Marcelline Sounoukinnu, représentant du Mouvement d’action des jeunes (Maj).

Guide du dialogue

Mais il y a une question qui se pose. «Est-ce que le parent a tous les informations et les mots justes puis la manière, selon l’âge de son enfant, pour réussir ce dialogue ?» Il y a propos, un guide de référence édité pour permettre aux parents d’y parvenir, à en croire Bibiane Dassi, chef du centre de promotion sociale (Cps) de Wologuèdè à Cotonou. Au-delà, des centres de promotion sociale offrent aux parents, des formations sur la question.

Ces types de formation, en plus des conférences, font aussi partie des activités inscrites dans le programme de promotion du dialogue parent-enfant au niveau de l’Abpf, à en croire Viviane Dohèmèto. «Nous avons aussi un creuset de jeunes que nous formons (…) et qui vont dans la communauté pour sensibiliser les parents » ajoute-t-elle. Notons que la rencontre de ce vendredi sur le sujet est enregistrée pour être diffusée sur les radios afin de toucher plus de monde.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom