Rex Tillerson, ancien secrétaire d’état aurait fait sur son ancien patron de peu flatteuses remarques. C’était ce Mardi à l’occasion d’une interview privée donnée ce mardi à un panel de professeurs de la prestigieuse université américaine Harvard ; une discussion dans laquelle l’homme politique serait revenu sur son mandat de secrétaire d’Etat. Pour Tillerson, le président Trump se serait fait manipuler par un politique plus doué, Benjamin Netanyahou.

Quand Trump se fait manipuler…

Tillerson, ancien PDG d’ExxonMobil, aura été en tant que secrétaire d’état à la tête de la diplomatie américaine pendant 14 mois, de février 2017 à mars 2018, jusqu’à ce que Trump le congédie via Twitter. Si Tillerson depuis son départ faisait plutôt profil bas, ses petites piques sur les capacités à gouverner de son ancien patron lui avait attiré les foudres de Trump qui dans des tweets incendiaires l’avait qualifié de désespérément « stupide » et de foncièrement « paresseux ». Mais ce mardi à Harvard, l’ancien secrétaire d’Etat remettait çà.

Au cours de son mandat et malgré sa position, Tillerson, avait semble-t-il peu à voir avec les efforts diplomatiques israélo-palestiniens. Cette question stratégique ayant été confiée à Jared Kushner, conseiller principal et gendre de Donald Trump ; mais interrogé sur la personne du Premier ministre israélien, Netanyahou, le plus « imprévisible » et le plus « ancien » des premier ministre israélien, Tillerson répondait que Benjamin Netanyahou, était un politique doué , voire « machiavélique », et qu’avec lui il fallait mener les discussions avec une grande clairvoyance et une bonne dose de « scepticisme » sinon on se faisait tout de suite manipuler.

Aussi aurait-il raconté, le premier Ministre israélien se serait fréquemment joué de la naïveté du président Trump pour faire voir Israël,  dans tous les dossiers  qui nécessitait l’aval ou la probation des USA, comme étant « les bons » et que de ce fait la partie adverse était « les méchants ». « Ils l’ont fait avec le président à quelques reprises, (…) Nous avons par la suite révélé cela au président, (…) Vous avez été joué(…)  alors il a compris » aurait-il révélé en substance.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom