Compressed by jpeg-recompress

Suite à la publication des listes provisoire des Epes n’ayant obtenu ni d’agrément ni d’autorisation de poursuite d’ouverture, la ministre de l’enseignement supérieur donne la chance aux promoteurs concernés de sauver leurs établissements. Elle a, à travers un communiqué, invité ces derniers à déposer les pièces ou éléments pouvant induire à une annulation de la décision de fermeture ou à l’obtention de l’agrément.

Certains Etablissements privés d’enseignement supérieur (Epes) qui n’ont reçu ni d’agrément ni d’autorisation de poursuite d’ouverture auront peut-être la chance de rouvrir leur porte pour la rentrée prochaine. Dans un communiqué en date du mardi 10 septembre 2019, la ministre de l’enseignement supérieur, Eléonore Yayi Ladékan, invite tous les promoteurs concernés  à déposer les pièces ou éléments susceptibles de conduire à l’annulation de la décision de fermeture ou de leur faire obtenir l’agrément.

Bénin : Les trois raisons qui justifient la fermeture probable de 103 universités privées, selon D. Amouzouvi

« Dans le cadre des réclamations suite à la publication des listes provisoires des établissements privés d’enseignement supérieur n’ayant reçu ni l’agrément, ni l’autorisation de poursuite d’ouverture, il est rappelé à tous les promoteurs de faire parvenir à la Direction générale de l’enseignement supérieur les éléments ou pièces manquant au dossier susceptibles de lever la fermeture ou d’obtenir l’agrément », indique le communiqué. Le communiqué précise également que les concernés ont jusqu’au 20 septembre 2019 à 12h00 pour déposer ces éléments ou pièces manquants à leurs dossiers.

Voir les commentaires

3 Commentaires

  1. C’est tout simplement rassurant parce que madame le Ministre a compris que la formule était succidaire pour l’enseignement supérieur. C’est une preuve de maturité et d’anticipation sur le désastre qui pointait à l’horizon.

    • C’est surtout qu’avec toutes les emm… actuelles, le gouvernement n’a pas envie d’en avoir en plus.
      Début de la sagesse (après 3 ans) et fin du “toboulisme” comme méthode de gouvernement…

      \\\\///
      (@_@)

Répondre à rodrigue Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom