Pour travailler plus efficacement contre la cybercriminalité dans le monde, le Federal Bureau of Investigation (FBI) s’est allié à plusieurs services africains dont l’agence de lutte anti-corruption du Nigeria depuis le mois de mai. Ce pays d’Afrique de l’ouest est célèbre du fait que la cybercriminalité y est très pratiquée et plutôt bien avancée. Cette collaboration entre le FBI et l’agence nigériane de lutte anti-corruption porte déjà ses fruits.

Loading...

Déjà des arrestations massives

Le porte-parole de la Commission Nigériane des crimes économiques et financiers (EFCC) représentée par Mohammed Abba et le représentant du FBI Ahamdi Uche ont tenu de façon conjointe une conférence de presse pour présenter les résultats de cette collaboration. Une liste de 77 personnes suspectées de cybercriminalité avait été transmise au Nigeria par l’agence fédérale américaine. La Commission Nigériane des crimes économiques et financiers annonce qu’un certain nombre de personnes figurant sur cette liste avaient été arrêtées entre mai et septembre. De même, elle informe que 167 Nigérians soupçonnés de fraudes informatiques ont aussi été arrêtés depuis le mois d’août.

Des résultats extraordinaires obtenus

En outre, des sommes d’argent liquide en coupures de dollars américains et de nairas nigérians ont été saisies au cours de ces opérations. Le montant total de la somme saisie monte à 383 000 euros. Ce qui fait dire au porte-parole de l’EFCC Mohammed Abba que les « efforts de coordination EFCC/FBI ont enregistré des résultats extraordinaires ».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom