103 universités  privées sont en passe d’être fermées au Bénin dès la rentrée prochaine. Cette situation ne semble pas réjouir Sylvain Akindes. Dans un post publié sur sa page Facebook, hier dimanche, il critique cette décision.

Loading...

“Un penchant pour la bouffonnerie”

« La fermeture d’un nombre impressionnant de (centres privés de formation supérieure) apparaît comme un acte irresponsable dans une certaine mesure. Qu’un directeur général se promène lui-même pour fermer une école a été, il y a un certain temps, une action qui traduit un penchant pour la bouffonnerie. Qu’un autre directeur général ferme un centre de formation professionnelle continue privé, dépasse l’entendement » écrit-il. La formation professionnelle continue, appelle une mise à niveau permanente organisée à l’intention des personnes à la recherche de compétences pratiques, et la DGES (Direction Générale de l’Enseignement Supérieur), «  n’a aucune compétence ni juridique, ni d’expériences en la matière » poursuit l’ancien ministre.

“S’il s’agissait d’une scène de mélodrame on pourrait en rire (…)”

Pour lui, « il faut s’adresser à un demi-ignorant pour lui faire avaler des décisions de cette nature, prises en catimini, bien qu’il s’agisse d’un problème national qui mal enclenché aura des conséquences négatives sur tout l’avenir du pays  ». Sylvain Akindes reproche d’ailleurs à ces autorités leur insouciance à propos. A l’en croire, ils sont grisés par le pouvoir qu’ils détiennent pour allégeances et s’honorent d’être vus sur les écrans, tels des tout puissants, prenant des décisions de sanctions. « S’il s’agissait d’une scène de mélodrame on pourrait en rire, mais on en coule des larmes plutôt » regrette t-il.

Voir les commentaires

8 Commentaires

  1. Pour certains avancer c’est reculer, pour d’autres reculer c’est avancer. Vous étés,tous intelligents.
    Qu’est ce qu’on appelle commentaires?

  2. Le vrai bouffon c’est bien AKINDES qui ne s’offusque pas de ce qu’un pays comme le Benin puisse disposer de 200 Universités et Écoles Supérieures privées. Conséquence: un seul professeur Titulaire peut figurer dans les effectifs de plus de 30 universités privées: ce n’est même plus de la bouffonnerie, mais un véritable drame pour la Nation. Le vieux perdu le sens des réalités devant ce coup de balai salutaire

  3. Que propose t il ? Il ne suffit pas de critiquer la decision .
    Au passage, tous ses enfants sont a l’etranger…
    Il s’en fout donc si on donne des formations baclees ou au rabais et qu’on ejecte des milliers de chomeurs chaque annee sur le marché de l’emploi.

  4. Ce *** et ses amis les Ligueurs sont à la base des désordres et de l’incurie qui règnent dans tous les secteurs de ce pays. Ils ont regne8en maîtres à penser depuis Kerekou, experts en tout et en rien..Professeurs de volkeges devenus Prefets, Ambassadeurs, Directeurs impôts, Douanes..plongeant notre pays dans l’instabilité politique, économique et institutionnelle..Résultats: 300 partis politiques et plus de 200 universités privées…Et il ose venir opiner sur le coup de balai salvateur

  5. Pépé a peut-être des centres d’enseignement supérieur ou a des amis qui sont dans le cas? Est-ce mal de rechercher le meilleur en termes d’enseignement pour son pays. Votre aveuglement politique vous amène à délirer sur tout et à ne plus voir le bon grain de l’ivraie. Bon repos Pépé Sylvain

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom