Après une victoire probante face à la Côte d’Ivoire vendredi dernier à Caen, les Ecureuils du Bénin jouent ce soir au stade 5 juillet d’Alger, les champions d’Afrique en titre, les Fennecs de l’Algérie, dans un match qui compte pour les journées FIFA de ce mois de septembre. Pour l’Algérie, c’est une occasion rêvée de laver l’affront subi à Cotonou au mois d’octobre 2018.

Dans la foulée du respect forcé en Egypte lors de la CAN 2019, le Bénin se retrouve à disputer des matches amicaux avec les grandes nations de football africain. C’est bien un privilège mais aussi un signe que l’entraîneur des Ecureuils du Bénin Michel Dussuyer a franchi un palier avec l’équipe. Et donc, après avoir réveillé les Ivoiriens de leur confort douillet dans  la fraîcheur caennaise vendredi dernier, les Ecureuils vont se dresser contre des Fennecs dans l’antre du stade 5 juillet d’Alger plein à craquer (50 000 tickets mis en vente). C’est une équipe que la bande à Dussuyer avaient déjà battu à Cotonou le mardi 16 octobre 2018.

Les Algériens n’en reviennent toujours pas

Ce mardi-là, auréolés de leur victoire quelques jours plus tôt (2-0) au stade Mustapha Tchaké de Blida, les Fennecs étaient venus à Cotonou pour valider leur qualification pour la CAN 2019. Mais, ils sont repartis du stade Général Mathieu Kérékou ivre de déception sans jamais comprendre comment le Bénin a pu les battre. Et donc ils ont, avec tout leur peuple, le souvenir de ce coup de rein de Stéphane Sessègnon entre deux joueurs algériens avant d’offrir la balle de but à Sessi d’Alméïda après seulement 16 minutes de jeu.

Les errances arbitrales de Pavaza (arbitre de la partie) n’ont fait que solidifier véritablement l’amour du public à son équipe. Donc, depuis ce match, Jamel Belmadi et ses poulains ruminent en silence leur amertume attendant patiemment l’occasion de laver cet affront. La Fédération algérienne de football a donc saisi la première chance qui s’offre à elle pour donner la chance à son équipe de réparer ce tort. Si l’Algérie se présente à ce match avec 19 des 23 joueurs qui ont gagné la CAN, le Bénin compte seulement dans son rang 12 joueurs ayant pris part à la dernière CAN dont Stéphane Sessegnon et Khaled Adénon tous deux blessés.

 Donc, le match de ce soir quoique amical, revêt un enjeu capital pour l’Algérie. Il est vrai que les Ecureuils, ce soir dans leur tunique blanche, ont à cœur de confirmer le statut acquis et de continuer la belle aventure en tenant tête aux cadors du football africain. Mais, les Fennecs ont plus à perdre dans cette rencontre. On imagine à peine qu’après avoir célébré le titre deux heures plus tôt, les supporters et leur équipe repartent du stade avec une nouvelle défaite devant le Bénin. Autant dire que même un match nul n’arrangerait rien.   

Voir les commentaires

8 Commentaires

  1. de toutes les façon mon pays n’est plus une petite nation du football et lui-même (l’Algérie) le sait. Allez les jaunes qui font douter les champions!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom