Methode Sindayigaya, un burundais aujourd’hui âgé de 39 ans a vécu un véritable calvaire alors qu’il travaillait comme domestique pour un couple de la classe privilégiée burundaise. Mr Sindayigaya est un ancien cultivateur qui a commencé à travailler pour le couple Mpozagara à Bujumbura, la capitale du Burundi. Le mari, Gabriel Mpozagara est un ancien procureur et ministre de son pays. Avec son épouse Candide Mpozagara, ils ont rejoint plus tard la France pour s’y installer.

Loading...

Candide Sindayigaya a suivi le couple en France et c’est véritablement dans l’hexagone que le cauchemar de ce dernier a débuté. Le burundais était l’homme à tout faire du couple Mpozagara étant réduit à un état d’esclavage. Hier, au tribunal de Nanterre, Candide Sindayigaya a fait part des conditions inhumaines dans lesquelles il a travaillé pendant une décennie.

“Je commençais le travail le matin à 6H00(…)”

C’est en 2018, lorsqu’un ouvrier est venu effectuer des travaux dans la résidence du couple Mpozagara que l’alerte fut donnée sur la condition de Candide Sindayigaya. ” Je commençais le travail le matin à 6H00 et je me couchais à 1H00. Avant de terminer une tâche ils me donnaient une autre tâche à faire et quand je leur disais que c’était difficile, compliqué, ils me disaient qu’ils allaient appeler la police” racontait à la barre Mr Sindayigaya. Quand le juge de la cour lui a demandé pourquoi il ne s’est pas échappé de la résidence du couple Mpozagara, Candide dira qu’il n’avait pas le choix car il ne possédait pas de papiers et il ne connaissait personne en France.

Le verdict attendu pour Octobre

Le couple Mpozagara était également présent au tribunal pour y être jugé pour soumission à un travail forcé. Ils ont nié les faits de mauvais traitements qui leur étaient reprochés. “J’ai été victime de mon désir de protéger Methode. Si j’avais été cynique, si je lui avais dit: M. Sindayigaya, prenez vos cliques et vos claques, je ne serais pas là aujourd’hui” dira Gabriel Mpozagara. La décision finale du jugement sera rendue en Octobre mais le juge a requis 3 ans de prison à l’encontre du couple Mpozagara.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom