Photo d'illustration : Des policiers français © Francis Reinoso/Max PPP

Un policier français a été pris en flagrant délit d’agression durant les manifestations des gilets jaunes le samedi 14 septembre 2019, dans la ville de Nancy en France. Ce membre des forces de l’ordre a frappé un manifestant avec une matraque au visage. La scène qui s’est déroulée en fin d’après-midi, a été filmée et a fait le tour des réseaux sociaux. Suite à la diffusion de cette vidéo, le procureur de la République de Nancy a indiqué hier avoir saisi l’Inspection Générale de la police nationale (IGPN).

Qui est le coupable?

« Je […] confirme avoir saisi hier (lundi) l’antenne de l’IGPN à Metz pour enquête et ce, sur le seul fondement de la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux » a déclaré François Pérain. A en croire le Journal Le Républicain Lorrain, il se pourrait que le policier mis en cause soit le commandant de la CRS 30 de Metz. Cette unité des forces de l’ordre avait été déployée le samedi dans le cadre des manifestations des gilets jaunes à Nancy.

Même si la victime qui est montrée dans la vidéo n’a pas porté plainte, le procureur François Pérain estime que l’IGPN devra identifier le CRS qui a frappé le manifestant. Celui-ci devra s’expliquer concernant l’utilisation de la matraque sur un individu.

Voir les commentaires

11 Commentaires

  1. Même si ce policier à été insulté , il n’a pas pour autant le droit de faire justice lui même , il doit l’arrêter et le mettre en garde a vu dans ces conditions , mais il n’a aucunement le droit de matraquer , sauf pour se défendre s’il est agressé physiquement !

  2. Réponse à l’agression par force proportionnée.
    On est clairement pas dans ce cas de figure.
    Pour avoir vu une vidéo avec le son, le manifestant demandais son RIO au policier ( son numéro d’identification en somme)

  3. Mais voyons !!! C’est évident que ce policier a été “agressé verbalement”, sa réaction est légitime ce n’est qu’un homme et son métier n’est pas de se faire agresser verbalement mais de…. maintenir l’ordre envers des abrutis agressifs qui feraient mieux de bosser que de manifester !!! Non mais !!! La prochaine fois il lui mettra la matraque dans le cul à cet enfoiré de manifestant !!!! J’ espère que vous avez compris que mon propos est de l’humour au vitriol et que je ne risque pas de defendre cette violence policiere complètement disproportionnée qui, en fait, est commise à des fins de provocs

  4. Certe, ce policier a peut être dérapé… ou pas? Que s’est il passé avant? Peut être y a t il eu(encore une fois) insultes et provocations de la part des gilets jaunes?
    Encore une fois, l’état et la presse font passer les forces de l’ordre pour des monstres. C’est écoeurant! Si on mettait autant d’ardeur à rechercher les casseurs et autres délinquants mêlés aux gilets que celle qu’on met à “casser du flic ” ça fait longtemps que le problème serait résolu.

    • Dérapage ? oui oui la Fatigue oui oui les insultent ne sont pas des coups qui defigurent les personnes.ils ont les moyens de faire différemment mais si vous défendez l indéfendable demain leur armes létales parleront pour avoir juste dit au ils font du zèle. ils se font des ronds a gogos pour outrages demain auront ils une prime a la liquidation

      • Je ne suis pas casseurs, mais peut-être que les gens que l’on appellent casseur sont les futurs résistants et pas comme les résistants de la dernière heures !

    • Y en a qui son vraiment influencé par l’état qui ne savent même plus distingué ou pense par eux même
      Même s’y le flic ce fait insulter il est sensé ce contrôler ce ne sont que des mots, il n’a pas à frapper les manifestants surtout que les policiers ce gênent pas pour insulter les manifestants

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom