Des garde-frontières russes ont été récemment attaqués par des braconniers nord-coréens en pleine mer du Japon. C’est le service de presse du Service Fédéral de Sécurité (FSB) qui a donné cette information ce mardi. Durant cette attaque, trois militaires ont été blessés et 80 braconniers nord-coréens arrêtés. Les deux bateaux au bord desquels ces derniers étaient, ont été arraisonnés et conduits au port de Nakhodka. D’après un média russe, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a saisi son homologue nord-coréen sur cette affaire.

Un bateau avait commencé par tirer

A en croire des sources concordantes, les garde-frontières  avaient aperçu deux navires nord-coréens ainsi que onze petits bateaux motorisés qui braconnaient dans la zone de Primorié situé dans l’Extrême-Orient.

Un premier navire contenant 21 personnes avait été arrêté. Mais les membres d’équipage du second bateau ayant à son bord plus de 45 personnes, ont commencé à tirer sur les militaires russes.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom