Les pays partageant les frontières terrestres avec le Nigéria ne sont visiblement pas au bout de leur peine. En effet, selon les informations relayées par les médias nigérians, la fermeture des frontières pourrait excéder les 28 jours initialement prévus. Lors de différentes sorties médiatiques qu’ont effectuées des membres de l’administration Buhari, ils ont fait le point de tous les aspects positifs de la mesure relative à la fermeture des frontières. Ce fut également l’occasion pour le conseiller général pour la sécurité nationale (NSA) de faire part de l’intention des autorités nigérianes de prolonger les délais de fermeture.

Des raisons sécuritaires…

Près de 28 jours après la fermeture, le discours est resté le même. Pour la partie nigériane, tant que les voisins ne poseront pas d’actes concrets, les frontières resteront fermées. Ils dénoncent en effet le caractère trop poreux de leurs frontières qui favorise les différents crimes dans leur pays.

De passage sur la télévision nigériane Channels Television, le général Babagana Monguno fait remarquer qu’il y a eu au cours de cette période de fermeture, plusieurs migrants clandestins qui ont été arrêtés. Il note également la saisie des centaines de sacs de riz importés ainsi que des armes illégales. Hammed Ali, le Contrôleur général des douanes a quant à lui mis l’accent sur l’aspect sécuritaire de cette mesure. Il indique que c’est l’une des raisons pour laquelle la mesure sera poursuivie.

« Le président a demandé que nous poursuivions cet exercice afin de nous assurer de mettre en place une procédure adéquate pour les entrées et les sorties de personnes. » a justifié l’officiel nigérian à l’occasion d’un discours dans la ville frontalière de Maigatari reliant le Nigéria et la République du Niger.

Voir les commentaires

8 Commentaires

  1. Je pense qu’il y a une erreur persistante dans la manière de voir les choses. En tout, les uns et les autres, vous voyez et ne considérez que les hommes politiques, leur revers, etc…

    Pour ma part, je considère avant tout et en toute chose les béninois, s’agissant du Bénin.

    Autrement dit, je dis que cette affaire s’aggrave si on considère l’impact sur les affaires des commerçants et la situation économique.

    Le fait que ça arrange ou pas les uns ou les autres au niveau politique, franchement, je m’en tape.

    \\\\///
    (@_@)

  2. pour ..***..ce régime…moi le sultan aziz…je suis pret à tout…quitte..à faire comme..(un nom que je ne citerai pas)…

    on doit etre pret…à occuper..chaque metre carré du benin…..à instaurer des autorités locales de résistance et de ***

    ***..les usines…les ports humides ou secs…

    nos chasseurs nagots…nous ont montré..ce qu’il faut faire

  3. Hum ! Agbonon , il ****? Frontière toujours fermée , bientôt le Nigeria va réclamer les milliards que tu lui dois pour l’électricité que tu lui achetes , y a drap sur ta ***** , ouvre ton soit disant *****

    • Buhari…n’a qu’à nous aider…puisqu’il connait nos problemes qui sont au delà de la fraude

      Qu’il *******…notre **** national…..le petit chabi sira korogoné dont je soupçonne…qu’il a déjà le soutien..de l’état bariba de kwara state…au nigeria

      En bon peulh…d’origine lointaine..du nord nigeria….je peux etre tres utile…

      • J espère que lorsque vous réussirai à faire partir talon le pays se portera mieux parce que par le passé vous avez fait vos preuves et le Nigeria vous donnera doux baisers. Du courage !que

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom