Alors que la firme chinoise Huawei est toujours sous le coup d’une série de sanctions imposées par le gouvernement américain, un haut responsable de la firme a décidé de réagir. Selon lui, les décisions annoncées par l’exécutif ont en fait plus de répercussions sur l’économie américaine en elle-même, que sur l’entreprise.

Loading...

« L’Amérique a davantage besoin de Huawei qu’Huawei de l’Amérique », a lancé, très sur de lui, Andy Purdy, responsable du service sécurité pour la filiale du groupe. Cette explication, Purdy l’a eu à l’occasion d’une conférence tenue par les industriels de la télécommunication, réunis à Budapest le temps d’une conférence spéciale. Une sortie qui interpelle surtout sur la guerre que se livrent le gouvernement américain et la société chinoise, numéro deux mondial du secteur des smartphones.

Huawei dénonce et riposte

Dans les faits, le gouvernement américain estime que Huawei fournit au service de renseignements chinois, un accès tout particulier aux données de ses utilisateurs. Des accusations que le groupe dément formellement, mais qui ont poussé le gouvernement américain à prendre des mesures. Placée sur la liste noire, la société n’a plus le droit d’acheter certains produits auprès de sociétés américaines, sauf si ces dernières disposent d’autorisations bien spécifiques.

« Nous empêcher d’acheter auprès des sociétés américaines va faire beaucoup de tort à l’Amérique », continue Purdy, pour qui Huawei est en fait victime des tensions entre Washington et Pékin. Aujourd’hui, ce sont 40.000 emplois qui sont menacés au sein du secteur tertiaire américain, Huawei achetant près de 30% de ses composants sur le sol américain. Les pertes financières enregistrées pourraient donc être immenses pour les acteurs locaux, qui pourraient se retrouver dos au mur.

Purdy ouvre la porte aux américains

Afin de montrer aux Américains la bonne volonté de sa société, Andy Purdy a continué, ajoutant que les normes de vérifications et de sécurité devaient être appliquées pour tout le monde. Souhaitant faire preuve d’une certaine transparence, celui-ci a ajouté que c’était à la communauté internationale de se pencher sur le dossier de l’harmonisation des règles. Il profitera également de sa tribune pour rappeler qu’à ce stade, Huawei n’a jamais été inquiété dans quelconque affaire d’influence illégitime du pouvoir chinois.

Voir les commentaires

9 Commentaires

  1. Heureusement ou malheureusement les chinois vont très vite ce passer des américains et il vont imposer leurs systèmes à Trump qui n’aura plus qu’à constater les dégâts sur sont économies

    • C’est vrai qu’avec les arguments que tu développe, ça se contredit pas !!
      Par contre que pense tu des cellules des services secrets Américains que sont les GAFA ( Google, Amazon Facebook,Apple ) j’en passe et des meilleurs.

  2. Qui ecoutait les presidents du monde et suryout ceux de l’UE. Est ce que c des Chinois ou des Russes ou notre cher allier et fideke defenseur de la demo

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom