La police italienne

Ce lundi, deux femmes, des italiennes étaient attaquées dans une gare de la ville de Lecco en Italie, une ville au sud du lac de Côme en Lombardie. Les deux femmes l’une de 18 ans et l’autre de 55 ans auraient vu, dans un passage de cette gare souterraine, un homme de race noire, la vingtaine, fondre sur elles à bras raccourcis et sans crier gare ! Si la plus jeune s’en était sorti à bon compte avec quelques bleus, la quinquagénaire, écopait d’un traumatisme crânien.

Un sans papier déchaîné

L’agresseur appréhendé par la police italienne grâce aux caméras de surveillance postées le long de la gare, serait un ressortissant togolais  de 24 ans et sans papiers. Après avoir pénétré la gare, le togolais s’en prenait d’abord à la jeune fille avant de se déchaîner sur la femme de 55 ans avec « un crochet du droit » d’une telle violence que la quinquagénaire s’écroulait, la tête heurtant violemment le sol. Si le pronostic vital de la quinquagénaire n’était pas engagé, elle restait tout de même hospitalisé avec un traumatisme crânien pouvant induire jusqu’à trente jours d’incapacité de travail.

Les autorités policières n’ayant pu enregistrer aucuns motifs apparents à l’agression auraient jugé nécessaire de faire passer à l’assaillant des examens psychiatriques. Le désaxé mentale aurait été inculpé pour voie de faits, coups et blessures volontaires et risquerait, s’il était en situation régulière,  jusqu’à trois années de prison ferme et plusieurs milliers d’Euros d’amende.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom