Au Bénin, le concours des élèves-inspecteurs du secondaire a été annulé. Et depuis on attend que le ministre du sous-secteur éclaire la lanterne de l’opinion sur les raisons qui ont motivé cette annulation. C’est chose faite depuis hier mercredi 02 octobre. Au cours d’une conférence de presse qui a eu pour cadre ledit ministère, Kakpo Mahougnon a indiqué que le concours a été annulé parce qu’il a été constaté des conflits d’intérêts au niveau de la discipline philosophie, concernant le président contrôleur et un candidat.

Un candidat qui ne méritait pas la moyenne

Il y a eu tout d’abord une plainte qui dénonçait une tentative de fraude dans la discipline en question. Les copies ont donc été recorrigées et c’est ainsi que le pot aux roses a été découvert. Le candidat en question ne méritait pas la moyenne qu’on lui a donnée dans la discipline. Craignant que ce genre d’irrégularité ne se produise dans d’autres disciplines et soucieux d’organiser des concours crédibles, le gouvernement a pris la décision d’annuler ce concours des élèves-inspecteurs, détaille le ministre Mahougnon Kakpo.

Bénin : Kakpo Mahougnon interdit l’imposition aux apprenants d’ouvrages non autorisés 

Il n’y avait pas eu fuite d’épreuves

Les supposés mis en cause goûteront aux rigueurs de la loi promet l’autorité. Il faut juste que les vérifications nécessaires soient faites et que le dossier tombe sur la table des instances compétentes. Signalons que le concours sera repris le samedi 05 octobre prochain. Des dispositions sont prises pour que de telles situations ne se reproduisent. En somme, l’annulation du concours ne s’expliquait pas par une fuite d’épreuves, ou des difficultés au niveau de la délibération.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom