Les écoles maternelles et primaires privées du département du Plateau n’ont plus la possibilité de fonctionner en journée continue. Selon le Directeur départemental des enseignements maternel et primaire du Plateau (Ddemp/Plateau), Gabriel Dohou, qui en a fait l’interdiction, à travers une note de service, ce système ne favorise pas le bon déroulement des activités pédagogiques.

Plus de système de journée continue dans les écoles maternelles et primaires privées du département du Plateau. Le Directeur départemental des enseignements maternel et primaire (Ddemp) du Plateau, Gabriel Dohou l’a interdit dans une note de service en date de ce lundi 07 octobre 2019. Dans cette correspondance qu’il a adressée aux chefs de région pédagogique, Gabriel Dohou a invité les promoteurs et directeurs d’écoles privées à laisser tomber le système de journée continue.

Programme de réinsertion dans l’enseignement au Bénin: «C’est maintenant qu’il y a encore la précarité» (Samson Emenon)

Un frein au bon déroulement des activités pédagogiques

Selon le Ddemp/Plateau, le système de journée continue est contraire aux engagements pris par les promoteurs lors de la constitution des dossiers de création de leurs établissements. Le système de journée continue ne respecte pas, non plus, les orientations contenues dans l’arrêté n°0548/Memp/Dc/Sgm/Dep/Sp du 26 mars 2018 portant règlement intérieur des écoles primaires révisé et la note de service n°1010/Ddemp-p/Semp/S du 19 octobre 2018 portant non-respect des emplois du temps dans les écoles privées.

En plus de cela, il ne favorise pas, à en croire le Ddemp, le bon déroulement des activités pédagogiques. D’après la note de service, seul le ministère est habilité à donner l’autorisation de fonctionner en journée continue à une école.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom