Le parti Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) rejette l’invitation du président Patrice Talon au dialogue politique qui s’ouvre ce jeudi 10 octobre 2019 à Cotonou. Ainsi en a décidé le bureau politique à l’issue de sa réunion hier, mercredi 9 octobre 2019 à Cotonou.

« Après des échanges sur la question, le bureau politique du parti a décidé de ne pas prendre part à ce dialogue et de notifier au Chef de l’État les exigences du parti », lit-on dans le communiqué du bureau politique du parti Fcbe signé du Secrétaire Administratif, Félicien C. Zacharie. Ci-dessous l’intégralité.

COMMUNIQUE DU PARTI FCBE

Le bureau politique du parti FCBE s’est réuni ce jour,  mercredi 9 octobre 2019, au chant d’oiseau de Cotonou. La séance qui a duré près de six heures d’horloge, a connu la participation de tous les 15 membres présents sur le territoire national et quatre procurations sur les six résidant à l’extérieur du pays. Sous la conduite du SENA1, assisté des deux autres, SENA4 et SENA5, deux points essentiels ont été débattus.

Clarifications de Me Orounla sur le dialogue  politique au Bénin: « Il a l’avantage d’être un novice en politique »  (Me Sadikou Alao)

Le premier point concerne la question de récépissé délivré au parti. On se souvient que cette question a suscité une polémique sur la procédure. Après avoir pris connaissance des procédures ayant conduit à l’obtention de ce papier et suite aux fructueux débats, le bureau politique a pris actes des insuffisances relevées, mais a  recommandé aux différentes parties  impliquées dans ce débat de faire preuve de retenue dans leurs communications, en privilégiant les intérêts communs et ceux du parti FCBE en vue de garantir  la cohésion en son sein.

Le bureau politique a recommandé la mise  sur pied d’un comité pour poursuivre et approfondir la réflexion aux fins de corriger et de mettre fin à ces insuffisances de forme et de fond relevées ensemble pour garantir la cohésion au sein du parti.

En deuxième point, la question de la participation du parti FCBE au dialogue initié par le chef de l’État a été abordée. Après des échanges sur la question, le bureau politique du parti a décidé de ne pas prendre part à ce dialogue et de notifier au Chef de l’État les exigences du parti. Un projet de lettre  a été initié dans ce sens. Enfin, le bureau politique a eu des échanges sur des questions diverses.

Fait, à Cotonou, le 9  octobre 2019

Le Secrétaire Administratif du parti,

Félicien C. ZACHARIE

Voir les commentaires

9 Commentaires

  1. Commenter :tout les blablas que vous racontez c’est pour un bout de temp car c’est boni yayi qui a ouvri les yeux des beninois,les aveugles ont vu et les sourd ont entendu le son du cloche du travail de yayi mes frères vous êtes les premiers ennemis de talon car vous n’avez pas le courage de dire au pr que ça ne vas pas or au moment que lui même dit publiquement que ça ne vas pas vous vous applaudissez en le disant que tout va bien or en réalité au fond de vos coeurs tout va mal donc changez pour que notre pays avance

  2. ” l’argent roi , l’argent qui pue , l’argent qui tue , l’argent qui divise , l’argent qui corrompt etc etc ”
    a encore frappé ” ; *** les béninois vont avoir un jour et te faire rendre gorges , et ce jour approche à grands pas . cette parodie de dialogue ne va pas te sauver , va l’écrire

    • Humm olla où est l’argent dont tu parles tant et on ne voit plus les zem alignés devant la présidence pour prendre leur part, et on n’en entend plus d”enterré à akotoligbe.
      Pour ton info, tous les partis politiques légaux y compris fcbe sont au dialogue hihihihihi

  3. OLLA OUMAR, pour toi, les vrais garçons et le vrais hommes au Bénin sont les FCBE qui sont pourtant responsables de la décrépitude de notre pays avec à leur tête Yayi Boni. Les béninois ne sont plus amnésiques comme toi. Ils se rapplennt comme si c’était hier les scandales qui ont émaillé le règne de ces FCBE. En voiciquelques uns pour te rafraîchir la mémoire :
    Siège Assemblée Nationale, Centrale électrique Maria Gléta, Usines de jus de fruits, machines agricoles, avion présidentiel (14 milliards) qui n’a jamais décollé, logements dits sociaux mis aux enchères récemment et dont personne ne veut …de Lokossa à Parakou en passant par Calavi, Ouedo, crimes de sang-Dagnivo et Dame Agbossou, faux diplômes et concours frauduleux avec des milliers de fonctionnaires ayant acheté leurs places dans la fonction publique, insécurité endémique avec des braquages quotidiens jusque dans son quartier de Cadjehoun, …..et j’en passe

  4. Les béninois sont fiers de ce parti qui est la FCBE , fiers de ces dirigeants qui sont des HOMMES , de vrais GARÇONS soucieux des intérêts des beninois .
    Ta.lon ta ruse ne marchera pas ici .

  5. Ils refusent de participer. Conséquence directe ils doivent refuser de participer aussi aux communales mieux déchirer le récépissé de reconnaissance de leur parti. Voilà la logique que vous devez adopter si vous êtes garçon.
    En démocratie la minorité n’exige pas, n’exige pas c’est pas à elle de diriger un pays quand elle perd les élections. C’est le monde à l’envers.
    Pourquoi n’allez vous former le gouvernement et nommer les directeurs que sais je encore. Franchement je ne sais plus si je dois pleurer ou rire avec ses élucubrations

    • Vous avez raison la minorité ne dirige pas en démocratie. Mais la minorité c’est qui svp? rappelez moi les chiffres du taux de participation aux legislatives. Et dans ce cas la minorité c’est qui ? Pourquoi un groupuscule veut s’imposer à 11 millions de béninois?

  6. Franchement ; on s’en moque de ce communiqué des voyous qui ont mis notre pays dix ans durant dans cette situation économique catastrophique en pillant les caisses de l’État.
    Par contre ; ne venez pas me dire que les prochaines élections sont exclusives.
    Je passais
    Le Plombier

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom