Eric Zemmour (JACQUES WITT/SIPA)

L’affaire Eric Zemmour continue de défrayer la chronique. En effet, la marque déposée de pâte à tartiner Nutella vient d’interdire la diffusion des publicités relatives à ses produits avant l’émission de celui qui a été condamné le 20 septembre pour provocation à la haine raciale. Sur le réseau social de l’oiseau bleu, Ferrero France, propriétaire de la marque Nutella a laissé un message dans lequel il explique brièvement sa décision vis-à-vis de la chaîne de télévision française Paris Première. Le responsable de la marque avait été interpellé quelques jours plus tôt par un collectif qui l’accuse de donner sa caution aux récentes prises de positions du journaliste.

Nutella ne cautionne pas les propos de Zemmour

« A la vue des récents événements, nous avons demandé à Paris Première d’exclure ce programme de notre liste de diffusion » a simplement annoncé ce mardi sur Twitter Ferrero France, propriétaire de la marque Nutella. Le groupe s’était également défendu des accusations portées contre lui et s’est notamment inscrit en faux contre celles-ci.

Eric Zemmour doit-il être interdit comme Dieudonné ? Le débat est lancé 

Il fait remarquer que l’agence média de la structure « ne connaissait ni le contenu ni la programmation au moment où elle a réalisé les achats média avec Paris Première ». Rappelons que Eric Zemmour s’était illustré très récemment par des propos assez violents contre l’immigration et l’Islam lors de la « convention de la droite » organisée par des mouvements proches de Marion Maréchal Le Pen.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom