Photo d'illustration : Des policiers français © Francis Reinoso/Max PPP

Les policiers de la compagnie de sécurisation et d’intervention de Seine-Saint-Denis sont sous haute pression. Six d’entre eux sont accusés par un jeune homme d’une vingtaine d’années de coups et actes de tortures. Les faits se seraient déroulés le 9 août passé au cours de l’interpellation quelque peu musclée du jeune homme par les policiers en question. Il faut dire que cette compagnie est coutumière de ce genre d’accusation car elle est sous le coup de deux autres affaires de soupçons de violence.

Une enquête menée par l’IGPN

Le jeune homme accuse les six policiers de l’avoir molesté à coups de pieds et de pistolet à impulsion électrique. Les six policiers sont en garde à vue depuis ce jour mardi 8 octobre 2019. Une enquête est ouverte pour des soupçons de violences policières à Saint-Ouen. L’Inspection Générale de la Police Nationale dirige cette enquête de bavure policière. Quant à l’avocat du plaignant M. Yassine Bouzrou, il a confié à nos confrères de FranceInfo qu’étant donné la gravité des faits, il attend impatiemment de voir les policiers accusés de ces actes indignes de leur fonction « déférés devant un juge d’instruction en vue de leur mise en examen pour torture et actes de barbarie » afin que justice soit faite.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom